Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée équatoriale : nouveau gouvernement, plus grande efficacité autour du président Obiang

Après trois jours de consultations, on connaît désormais les noms des membres du nouveau gouvernement du président Obiang.

L’ensemble de l’Exécutif équato-guinéen est constitué ; le président Teodoro Nguema Obiang Mbasogo a nommé 87 membres, dont 25 ministres, 10 ministres délégués et 30 secrétaires d’État. Constat est fait que le nombre de membres est réduit, certains membres de l’ancienne équipe n’ont pas été rappelés. A l’instar de notamment d’Agapito Mba Mokuy, ministre des Affaires étrangères, de Miguel Engonga Obiang Eyang, ministre des Finances, et de Víctor Grange Meile, ministre des Travaux publics.

Deux membres de la famille présidentielle n’ont pas retrouvé leur poste : Cándido Nsue Okomo, beau-frère du président et ministre de la Jeunesse et des sports, et Fausto Abeso Fuma, ministre de l’Aviation civile. L’ancien gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et conseiller de la présidence de la République en matière financière, Lucas Abaga Nchama prend la direction des finances publiques. Simeón Oyono Esono Angue, ambassadeur en Ethiopie, prend la tête du département des Affaires étrangères et Alejandro Bacale Ncogo, ex-inspecteur général des forces armées dans la région continentale, occupera le ministère de la Défense. Lors de la prestation de serment le président Teodoro Nguema Obiang Mbasogo a appelé les membres du gouvernement à faire preuve de plus de dynamisme.

«Nous avons décidé de réduire le nombre des membres de l’équipe en raison de la situation d’austérité. Nous voulons que la nouvelle équipe entreprenne des actions avec beaucoup de dynamisme et que chacun organise le domaine dont il est responsable», a indiqué le chef de l’Etat.

Obiang Mbasogo a également dressé les priorités de son nouveau gouvernement : identifier des solutions dans la lutte contre le chômage et améliorer les prestations dans les secteurs sociaux. Les challenges sont nombreux pour ce gouvernement que le chef de l’Etat a volontairement voulu resserré, précisant «Un poste n’est pas occupé pour le bénéfice personnel». Le message se veut clair à l’attention des membres de l’Exécutif.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Laurent Gbagbo et Charles Blé ont été acquittés le mardi 15 janvier 2019. Leur libération immédiate ordonnée par la Chambre de première instance de la CPI a été suspendue à la requête dilatoire introduite par le Bureau de Fatou Bensouda le 16 janvier. Les collaborateurs de Fatou Bensouda avaitent exprimé...
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, au terme d’une procédure longue de deux ans. Une décision qui n’a pas été prise à l’unanimité des juges et qui faisait partie des scénarii possibles, mais qui reste étonnante au regard des charges et preuves avancées par l’accusation....
L’Etat ivoirien est sur le point de limiter sa participation dans les entreprises publiques. C’est lors du dernier conseil des ministres à Abidjan que la décision a été actée. Après les études nécessaires, un désengagement de l’Etat sera opéré. L’Etat ivoirien a pris la décision de se désengager progressivement des...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter