Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal-France : relations au beau fixe et signature d’accords bilatéraux

L’éducation, l’eau et assainissement, l’énergie, l’aéronautique sont les quatre secteurs faisant l’objet d’accords bilatéraux entre le France et le Sénégal ; à l’issue de la visite d’Emmanuel Macron à Dakar.

 La visite officielle de trois jours du président français a permis de consolider les liens entre les deux pays. Présent au Sommet du Partenariat mondial pour l’éducation dont il assumait la co-présidence avec son homologue sénégalais Macky Sall, Emmanuel Macron a également profité de son séjour pour renforcer la coopération bilatérale dans quatre secteurs clés.

Les deux présidents français ont signé un accord dans l’enseignement supérieur qui devrait permettre la création du Campus franco-sénégalais à Diamniadio, une ville située à la périphérie du centre-ville de Dakar. Les secteurs de l’eau et assainissement font l’objet d’une convention de financement d’un montant de 26 milliards Fcfa pour un appui budgétaire sous forme de don au secteur de l’eau et de l’assainissement au Sénégal. Le secteur de l’énergie est également concerné avec la signature d’un protocole financier pour la fourniture d’énergie et l’installation de 50.000 lampadaires solaires. Le dernier porte sur l’aéronautique avec une « commande ferme » d’Air Sénégal à Airbus de deux A330neo.

Les deux présidents Macron et Sall ont voulu montrer lors de ces trois jours l’attachement et les liens que Sénégal et France entretiennent. Ainsi d’ailleurs l’a voulu Emmanuel Macron qui dés son arrivée a donner le ton des rencontres : le Sénégal et la France « continue[nt] à écrire leur histoire commune ». Aussi les deux hommes n’ont pas manqué de montrer à quel point les liens sont denses entre les deux pays lors de l’inauguration d’un collège à Dakar et lors de la visite de la Maison du Train express régional (TER), une voie de chemin de fer électrique reliant Dakar à l’aéroport international Blaise-Diagne de Diass. Ces deux projets ayant été en partie financé par l’Agence française de développement.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'imam Aguib Touré, qui officie à Abidjan, est incarcéré depuis plus d'une semaine à la maison d'arrêt et de correction de la capitale économique ivoirienne. Ce dernier est accusé "d'apologie du djihadisme". Selon le procureur de la République, Richard Adou, l'intéressé "est poursuivi pour des faits de xénophobie, d'incitation à la...
Pour faire face à une demande croissante en électricité du pays et palier les coupures régulières liées aux insuffisances des réseaux électriques existants, la Côte d’Ivoire initie un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (PRODERCI) d’un coût de 822 millions de dollars. Le projet...
Les startup africaines lèvent 168 millions d'euros au premier trimestre 2018, signe de bonne santé de l’écosystème de l’innovation. Les fondations et les bailleurs de fonds sont les principaux contributeurs aux levées de fonds des jeunes pousses. Le monde des startups a le vent en poupe. Ainsi selon l'organisation WeeTracker...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter