Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Lutte contre le terrorisme : Abidjan instaure une nouvelle redevance aérienne
Côte d'Ivoire Aéroport Redevance Terrorisme

Abidjan souhaite intensifier ses efforts en matière de lutte contre le terrorisme, une problématique qui s’applique particulièrement aux réseaux de transport. Le gouvernement a donc instauré en ce sens une nouvelle redevance sur les billets d’avion qui s’appliquera uniquement à l’aéroport international d’Abidjan. Cette dernière variera entre 4000 et 5000 francs CFA. 

L’information a été officialisée mercredi 17 janvier en Conseil des ministres. Selon Jeune Afrique, “(son) montant a été fixé à 5 000 francs CFA sur chaque billet pour les vols en dehors de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et 4 000 francs CFA pour les vols intra-Cedeao. Le trafic domestique (échappe quant à lui à cette décision).”

Le média précise dans la foulée “qu’elle vient supprimer la précédente mesure dite de redevance de sécurité aérienne, fixée à 10 000 francs CFA, (et) instituée par un décret présidentiel d’avril 2016.” 

Alassane Ouattara veut plus de sécurité

Cette manne financière permettra ainsi à l’Etat d’étoffer ses infrastructures technologiques dans la maîtrise des flux migratoires aux frontières tout en maintenant une bride constante contre les velléités terroristes.

Pour rappel, Securiport LLC et Avisecure sont les deux principaux opérateurs de sécurité de l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny. Le premier cité est spécialisé dans “la fourniture d’un système intégré d’identification de contrôle biométrique des voyageurs, et de gestion de l’immigration aux frontières”. Tandis que le second s’occupe “des systèmes de sûreté, de vidéosurveillance, du contrôle d’accès, des scanners, portiques et du contrôle documentaire mandaté par l’Agence Nationale d’Aviation Civile (ANAC)”.

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter