Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Lutte contre le terrorisme : Abidjan instaure une nouvelle redevance aérienne
Côte d'Ivoire Aéroport Redevance Terrorisme

Abidjan souhaite intensifier ses efforts en matière de lutte contre le terrorisme, une problématique qui s’applique particulièrement aux réseaux de transport. Le gouvernement a donc instauré en ce sens une nouvelle redevance sur les billets d’avion qui s’appliquera uniquement à l’aéroport international d’Abidjan. Cette dernière variera entre 4000 et 5000 francs CFA. 

L’information a été officialisée mercredi 17 janvier en Conseil des ministres. Selon Jeune Afrique, “(son) montant a été fixé à 5 000 francs CFA sur chaque billet pour les vols en dehors de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et 4 000 francs CFA pour les vols intra-Cedeao. Le trafic domestique (échappe quant à lui à cette décision).”

Le média précise dans la foulée “qu’elle vient supprimer la précédente mesure dite de redevance de sécurité aérienne, fixée à 10 000 francs CFA, (et) instituée par un décret présidentiel d’avril 2016.” 

Alassane Ouattara veut plus de sécurité

Cette manne financière permettra ainsi à l’Etat d’étoffer ses infrastructures technologiques dans la maîtrise des flux migratoires aux frontières tout en maintenant une bride constante contre les velléités terroristes.

Pour rappel, Securiport LLC et Avisecure sont les deux principaux opérateurs de sécurité de l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny. Le premier cité est spécialisé dans “la fourniture d’un système intégré d’identification de contrôle biométrique des voyageurs, et de gestion de l’immigration aux frontières”. Tandis que le second s’occupe “des systèmes de sûreté, de vidéosurveillance, du contrôle d’accès, des scanners, portiques et du contrôle documentaire mandaté par l’Agence Nationale d’Aviation Civile (ANAC)”.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter