Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
2018, année de la reprise économique pour le Ghana - Tribune Ouest 2018, année de la reprise économique pour le Ghana - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
2018, année de la reprise économique pour le Ghana

Les indicateurs sont au beau fixe pour le Ghana qui semble amorcer un redémarrage économique.

 Le président Nana Akufo-Addo a le sourire. Il vient d’annoncer que l’économie ghanéenne serait en « voie de rétablissement ». Ainsi Accra annonce l’assainissement des finances publiques, le renforcement de la lutte contre la corruption, une reprise en main des contrats accordés dans l’exploration pétrolière et la fin prochaine du recours à l’aide financière du FMI.

Les efforts de discipline budgétaire soutenue et de lutte contre la corruption portent donc leurs fruits. Depuis son arrivée au pouvoir en 2017 et les réformes mises en œuvre, Nana Akufo-Addo se disait en pleine capacité pour stabiliser l’économie, et ce en remboursant la dette de l’Etat, en déployant des infrastructures comme des écoles et des routes. Le président compte également sur les exportations de matière première. Outre les exportations de cacao, Accra compte également sur les exportations d’or et de pétrole pour les rentrées en devises.

 « Je suis heureux d’annoncer que le dur labeur donne des résultats positifs. Les      fondamentaux macroéconomiques ont connu des améliorations grâce à une    meilleure discipline budgétaire et monétaire. L’aspect important et la pierre angulaire de notre gouvernement à l’avenir est de demeurer engagé à l’égard de la discipline financière afin de ne plus jamais avoir recours au FMI ou à un plan de sauvetage de ce genre » a déclaré Akufo-Addo à la presse.

Et de comprendre l’optimisme du chef d’Etat, alors que la croissance du PIB de 9,3% au troisième trimestre de 2017, contre 3,5% lors de la même période en 2016 est la preuve éclatante d’un renouveau économique du pays. La présidence a également annoncé avoir économisé 7 milliards de dollars en ayant revu des accords conclus par le gouvernement précédent dans le secteur de l’énergie. Onze contrats ont ainsi été résiliés. Accra annonce dans la même veine, une économie d’au moins de 200 millions de dollars grâce à des évaluations et audits visant à rendre efficientes les ressources publiques.

Toujours dans cette dynamique le président Nana Akufo-Addo a nommé un procureur spécial pour enquêter sur les affaires de corruption.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...