Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : le Port autonome de Cotonou passe sous pavillon flamand
Port Cotonou Gestion Anvers

La gestion du Port autonome de Cotonou, qui reçoit plus de 12 millions de tonnes de fret chaque année, a été confiée au Port International d’Anvers par le gouvernement béninois. Et cela, pour une durée de dix ans. Le partenariat a été signé en début de semaine au palais de la Marina.

Ce nouveau marché pour la Flandre n’est ni plus ni moins qu’une aubaine a laissé entendre Kristof Waterschoot, l’administrateur délégué du port belge : “Nous venons de signer un contrat de gestion du Port autonome de Cotonou. (Notre but) est de l’accompagner avec l’expertise de celui d’Anvers afin d’en faire le port le plus performant de la sous-région ouest-africaine.”

Concrètement, le contrat comprend la modernisation des infrastructures portuaires, l’organisation du site, l’élaboration d’un système de données performant et la formation des équipes locales.

Du côté béninois, l’heure est également aux réjouissances puisque cette collaboration devrait permettre au pays de booster ses perspectives économiques. Mais également de façonner “une passerelle stratégique de choix pour des pays enclavés comme le Burkina Faso, le Niger et le Mali”, rappelle l’Agence Ecofin.

Source : Agence Ecofin 

Article connexe : 

Sierra Leone : Eiffage désigné pour réaliser l’extension du port de Freetown

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'imam Aguib Touré, qui officie à Abidjan, est incarcéré depuis plus d'une semaine à la maison d'arrêt et de correction de la capitale économique ivoirienne. Ce dernier est accusé "d'apologie du djihadisme". Selon le procureur de la République, Richard Adou, l'intéressé "est poursuivi pour des faits de xénophobie, d'incitation à la...
Pour faire face à une demande croissante en électricité du pays et palier les coupures régulières liées aux insuffisances des réseaux électriques existants, la Côte d’Ivoire initie un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (PRODERCI) d’un coût de 822 millions de dollars. Le projet...
Les startup africaines lèvent 168 millions d'euros au premier trimestre 2018, signe de bonne santé de l’écosystème de l’innovation. Les fondations et les bailleurs de fonds sont les principaux contributeurs aux levées de fonds des jeunes pousses. Le monde des startups a le vent en poupe. Ainsi selon l'organisation WeeTracker...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter