Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sierra Leone : l’homme qui a découvert le diamant de la paix ne touchera que 40% de sa vente
Sierra Leone Diamant de la paix

Le pasteur Emmanuel Momoh a récemment découvert un diamant de 709 carats dans un village sierra-léonais situé dans le district de Kono. Néanmoins, la propriété de la pierre lui a très vite été contestée par l’Etat et l’Agence nationale pour les ressources minérales (NMA). En cause : un défaut de licence d’exploitation minière

Cette subtilité juridique fait sans aucune doute les affaires des autorités locales puisque “le diamant de la paix”, comme on le nomme, a été vendu 6,5 millions de dollars à New York durant le mois de décembre. Dans cette affaire, l’Etat touche 60% du fruit de la transaction. Quant au pasteur, ce dernier se console avec les 40% restants.

Néanmoins, il est légitime de se demander si E. Momoh n’a pas été floué. Et pour cause, l’intéressé avait entrepris les démarches pour obtenir une licence d’exploitation minière lorsqu’il a découvert ce véritable trésor.

Une réglementation à deux vitesses

Cependant, la NMA a appliqué une application très stricte de la législation et a retenu “un vice de forme” en faveur de l’Etat. Une version confirmée par le directeur général de la structure, Sahr Wonday :

“Le processus (administratif) était en cours quand son équipe a découvert la pierre. Techniquement, il ne possédait pas le diamant (à ce moment-là). Le diamant appartient donc au gouvernement de la Sierra Leone.”

Pour rappel, l’activité minière reste très peu contrôlée sur le territoire puisque 99% des mineurs artisanaux opèrent sans permis.

Source : Le Journal du Cameroun

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour faire face à une demande croissante en électricité du pays et palier les coupures régulières liées aux insuffisances des réseaux électriques existants, la Côte d’Ivoire initie un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (PRODERCI) d’un coût de 822 millions de dollars. Le projet...
Les startup africaines lèvent 168 millions d'euros au premier trimestre 2018, signe de bonne santé de l’écosystème de l’innovation. Les fondations et les bailleurs de fonds sont les principaux contributeurs aux levées de fonds des jeunes pousses. Le monde des startups a le vent en poupe. Ainsi selon l'organisation WeeTracker...
Le ministère de la culture, des arts et du tourisme du Burkina annonce la deuxième édition de l'«appel à projets culturels et touristiques». Le fonds global dotera des projets des acteurs culturels et touristiques burkinabés La seconde édition de l'«appel à projets culturels et touristiques» est lancée sous la houlette...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter