Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le gouvernement poursuit son plan de dégraissage de l’armée
Côte d'Ivoire, Armée, Dégraissage, Plan

Professionnaliser, rajeunir et réduire les effectifs de l’armée. Tel est l’objectif mené par le gouvernement Ouattara dont le plan de dégraissage a déjà abouti au départ de près de 1000 militaires ivoiriens. Et cela, plus de sept mois après les mutineries qui ont animé le pays. 

Concrètement, Abidjan escompte 4000 départs d’ici 2020 dans des troupes, qui rappelons-le, pèsent 23 000 membres. Les autorités sont donc dans les temps après avoir effectué un quart du chemin. Mais avaient-elles vraiment le choix ? Pas vraiment, confirme le chercheur ivoirien, Arthur Banga :

 “L’idée, c’était de trouver une porte de sortie pour les soldats qui n’avaient plus cette envie d’être au sein de l’armée et recentrer sur la formation et la discipline ceux qui souhaitent encore demeurer militaires ivoiriens.”

Si la réduction des effectifs est au coeur du process, la refonte des chaînes de commandement animent aussi la politique étatique. L’armée compte en effet trop de sous-officiers (70%). Une propension issue majoritairement “des promotions massives lors de l’intégration en 2011 d’ex-rebelles et surtout à la suite des mutineries de 2014”, souligne RFI.

Une indemnité de départ très correcte

Quant à l’indemnisation qui en découle, l’effort devait être à la hauteur, poursuit cette même source : “Le pécule de départ proposé serait de 15 millions de francs CFA. Une somme qui peut paraître conséquente, mais qui vise à inciter ce corps intermédiaire à sauter le pas, tout en permettant à l’armée de réaliser des économies sur le plus long terme en versement de soldes.”

Force est de constater que ces mesures paient, puisque cette première vague de départs concerne 634 sous-officiers.

Source : RFI

 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter