Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia/Présidentielle : le Liberty Party et l’Unity Party envisagent de saisir la Cour suprême
Election Liberia Présidentielle

La commission électorale du Liberia (NEC) a rejeté les recours de trois partis défaits lors du premier tour de la présidentielle au cour duquel George Weah (CDC) et Joseph Balai (UP) sont arrivés en tête. Les dirigeants du Liberty Party (LP) et de l’Unity Party (UP) entendent en conséquence saisir la Cour suprême nationale afin de faire constater plusieurs irrégularités présumées lors du premier round, le 10 octobre dernier.

L’angoisse était palpable à Monrovia vendredi 24 novembre, mais la NEC a mis fin à l’Épée de Damoclès pesant sur le second tour des présidentielles. La commission a en effet confirmé que “le LP et le UP n’avaient pas produit suffisamment de preuves pour justifier l’annulation des élections du 10 octobre. Les plaintes des deux partis politiques ont donc été rejetées et refusées.”

Cependant, les dirigeants des formations politiques déboutées ont annoncé qu’ils n’en resteront pas là et qu’un recours devant la Cour suprême était fortement étudié. Ces derniers s’estiment lésés, prétextant une absence de numéro sur les bulletins de vote et une non communication des listes électorales aux partis.

Une version contestée par l’ambassade américaine qui appelle à une tenue rapide du second tour :

Aucun groupe d’observateurs accrédité libérien, régional ou international n’a estimé que les diverses anomalies constatées traduisaient des problèmes structurels suffisants pour remettre en cause l’intégrité fondamentale du processus électoral, souligne le communiqué diplomatique.

Pour rappel, la Cour Constitutionnelle avait suspendu “les débats” début novembre. Et cela, à la veille du second tour. Si la NEC a désormais tranché, un éventuel recours devrait néanmoins encore ralentir la procédure.

Source : Koaci 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter