Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : le Danemark demande officiellement pardon pour son passé colonialiste
Ghana Danemark Esclavage Pardon

Alors que la reine du Danemark s’est rendue à Accra (23-25 novembre) avec un contingent de 39 entreprises danoises pour parler business, Margreth II a profité de ce voyage pour demander pardon au Ghana. Et cela, en raison du rôle de Copenhague dans la traite négrière dont a souffert son ancienne colonie.

Durant cette période, et depuis la ville du Cape Coast (inscrite au patrimoine de l’UNESCO), le Danemark aurait ni plus ni moins déporté plus de 50 000 esclaves ghanéens vers l’Occident afin d’y être vendus; un chiffre corroboré par les archives mêmes du Royaume.

Il était donc logique que les autorités nordiques présentent leurs excuses pour ce triste épisode du passé, où l’Europe a joué un rôle majeur :

“Nous partageons un lourd passé avec la traite négrière, une partie honteuse et inoubliable de notre histoire. Rien ne peut justifier cela”, a martelé Anders Samuelson, le ministre danois des Affaires étrangères.

Tourner la page

Durant cette épopée esclavagiste, le Danemark avait en effet multiplié les méfaits à Gold Coast, l’ancien nom du Ghana. Les forts et comptoirs fleurissaient de mille feux au grand dam de la population locale. Le territoire fut par la suite cédé à l’empire britannique.

Pour rappel, le Royaume a aboli l’esclavage en 1782 avant d’interdire définitivement la traite des Noirs en 1803.

Source : Africa Post News 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En ligne de mire de la lutte contre la corruption, la police et la gendarmerie sont plus particulièrement visés en raison notamment de pots-de-vin prélevés aux vendeurs de produits vivriers.  Le 14 septembre Zoro Epiphane Ballo, le ministre de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de...
  L’ancien homme d’État souffrait du Covid-19. Il est décédé à l’âge de 78 ans.  L’ancien premier ministre de Côte d’Ivoire Charles Konan Banny est mort le vendredi 10 septembre, de complications pulmonaires et respiratoires liées au Covid-19.  L’homme politique ivoirien avait été transféré d’Abidjan à l’hôpital américain de Neuilly. Konan Banny était...
Les dirigeants de la Cédéao (la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) ont répondu leur mécontentements face au coup d’État qui a eu lieu la semaine dernière avec le renversement du président Alpha Condé, en décidant ce mercredi 8 septembre 2021 de suspendre la Guinée des organes de...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...