Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : le Danemark demande officiellement pardon pour son passé colonialiste
Ghana Danemark Esclavage Pardon

Alors que la reine du Danemark s’est rendue à Accra (23-25 novembre) avec un contingent de 39 entreprises danoises pour parler business, Margreth II a profité de ce voyage pour demander pardon au Ghana. Et cela, en raison du rôle de Copenhague dans la traite négrière dont a souffert son ancienne colonie.

Durant cette période, et depuis la ville du Cape Coast (inscrite au patrimoine de l’UNESCO), le Danemark aurait ni plus ni moins déporté plus de 50 000 esclaves ghanéens vers l’Occident afin d’y être vendus; un chiffre corroboré par les archives mêmes du Royaume.

Il était donc logique que les autorités nordiques présentent leurs excuses pour ce triste épisode du passé, où l’Europe a joué un rôle majeur :

“Nous partageons un lourd passé avec la traite négrière, une partie honteuse et inoubliable de notre histoire. Rien ne peut justifier cela”, a martelé Anders Samuelson, le ministre danois des Affaires étrangères.

Tourner la page

Durant cette épopée esclavagiste, le Danemark avait en effet multiplié les méfaits à Gold Coast, l’ancien nom du Ghana. Les forts et comptoirs fleurissaient de mille feux au grand dam de la population locale. Le territoire fut par la suite cédé à l’empire britannique.

Pour rappel, le Royaume a aboli l’esclavage en 1782 avant d’interdire définitivement la traite des Noirs en 1803.

Source : Africa Post News 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les experts médico-légaux de la Police gambienne en collaboration avec la Commission Vérité et réconciliation et réparations ont mis à jour le 17 avril une fosse commune au sein même de la caserne militaire de Yundum à 16 km de Banjul. Selon les premières informations délivrées par les autorités gambiennes,...
Un groupe de députés maliens issu de l'opposition - mais aussi de la majorité fidèle au président, Ibrahim Boubacar Keïta - ont déposé mercredi 17 avril une motion de censure à l'intention du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga. Concrètement, il s'agit ni plus ni moins que d'une grande première pour...
A Praia au Cap-Vert, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a déclaré que serait entériné sous peu le processus législatif qui doit conduire la Guinée-Equatoriale à retirer la peine de mort de son arsenal juridique. Ce retrait constitue une exigence de la feuille de route de la Communauté des pays de langue...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter