Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : le Danemark demande officiellement pardon pour son passé colonialiste
Ghana Danemark Esclavage Pardon

Alors que la reine du Danemark s’est rendue à Accra (23-25 novembre) avec un contingent de 39 entreprises danoises pour parler business, Margreth II a profité de ce voyage pour demander pardon au Ghana. Et cela, en raison du rôle de Copenhague dans la traite négrière dont a souffert son ancienne colonie.

Durant cette période, et depuis la ville du Cape Coast (inscrite au patrimoine de l’UNESCO), le Danemark aurait ni plus ni moins déporté plus de 50 000 esclaves ghanéens vers l’Occident afin d’y être vendus; un chiffre corroboré par les archives mêmes du Royaume.

Il était donc logique que les autorités nordiques présentent leurs excuses pour ce triste épisode du passé, où l’Europe a joué un rôle majeur :

“Nous partageons un lourd passé avec la traite négrière, une partie honteuse et inoubliable de notre histoire. Rien ne peut justifier cela”, a martelé Anders Samuelson, le ministre danois des Affaires étrangères.

Tourner la page

Durant cette épopée esclavagiste, le Danemark avait en effet multiplié les méfaits à Gold Coast, l’ancien nom du Ghana. Les forts et comptoirs fleurissaient de mille feux au grand dam de la population locale. Le territoire fut par la suite cédé à l’empire britannique.

Pour rappel, le Royaume a aboli l’esclavage en 1782 avant d’interdire définitivement la traite des Noirs en 1803.

Source : Africa Post News 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour faire face à une demande croissante en électricité du pays et palier les coupures régulières liées aux insuffisances des réseaux électriques existants, la Côte d’Ivoire initie un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (PRODERCI) d’un coût de 822 millions de dollars. Le projet...
Les startup africaines lèvent 168 millions d'euros au premier trimestre 2018, signe de bonne santé de l’écosystème de l’innovation. Les fondations et les bailleurs de fonds sont les principaux contributeurs aux levées de fonds des jeunes pousses. Le monde des startups a le vent en poupe. Ainsi selon l'organisation WeeTracker...
Le ministère de la culture, des arts et du tourisme du Burkina annonce la deuxième édition de l'«appel à projets culturels et touristiques». Le fonds global dotera des projets des acteurs culturels et touristiques burkinabés La seconde édition de l'«appel à projets culturels et touristiques» est lancée sous la houlette...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter