Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : c’est parti pour plan de modernisation de l’aéroport d’Abidjan

Les travaux d’extension et de modernisation de l’aéroport d’Abidjan ont été lancés le 19 novembre par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Il s’agit d’accroître a d’accroître la capacité de l’aéroport qui pourra alors accueillir 5 millions de passagers en 2022. Abidjan deviendra ainsi un véritable hub pour la sous-région.

Dotés d’une enveloppe estimée à 42 milliards Fcfa, les travaux ont donc commencé à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny (FHB) d’Abidjan. Ils dureront Une année. « Le lancement du programme d’extension de ces infrastructures, prévu en trois phases, vise à réaliser l’ambition de passer de 2 millions aujourd’hui à 5 millions de passagers en 2022 et à 10 millions à l’horizon 2025 » a déclaré Amadou Gon Coulibaly.

Le premier ministre a précisé l’objectif stratégique du projet : permettre à la Côte d’Ivoire et plus particulièrement Abidjan sa capitale économique, de disposer d’un espace aéroportuaire conforme aux normes internationales et de renforcer la position de l’aéroport d’Abidjan comme hub sous-régional. « Ce qui permettra d’optimiser la contribution du secteur du transport aérien à la dynamique économique remarquable que notre pays enregistre depuis ces six dernières années » a dévoilé Amadou Gon Coulibaly. La Côte d’Ivoire émergent devait se doter d’un hub à hauteurs de ses ambitions. Les travaux une fois réalisés permettront d’accroître le trafic, mettre en place des infrastructures modernes et garantir des services de qualité. Le projet d’extension de l’aéroport d’Abidjan fait partie du vaste programme de l’Aérocité qui devrait s’étendre sur plus de 3700 hectares.

Le plan de développement se compose de trois démarches. Ainsi la première étape vise à accueillir plus d’avions, de compagnies aériennes et de fréquences. Elle doit également permettre d’accompagner le développement de la compagnie nationale, Air Côte d’Ivoire. L’extension de l’aire de stationnement avion permettra d’accueillir 11 postes de parking avion supplémentaires. Il est prévu également d’étendre la voie de circulation des avions notamment pour les gros porteurs de type A380. La réhabilitation de l’éclairage de l’aire de stationnement commerciale est aussi prévu dans cette première étape. La seconde étape prévoit la construction d’un terminal d’aviation d’affaires. Troisième et ultime étape : l’extension de l’aérogare internationale pour porter sa capacité d’accueil de 2 millions  à 5 millions de passagers d’ici 2022, puis à 10 millions à l’horizon 2025.

«On pourra ainsi accueillir plus de passagers et faire face à l’accroissement du trafic passager depuis 2011 » a expliqué le ministre ivoirien des transports  qui a annoncé que la capacité d’accueil de l’aéroport est va franchir sous peu la barre de deux millions de passagers cette année. « Ce programme a pour objectif de promouvoir l’intégration sous-régionale à travers le développement du secteur de l’aviation en Côte d’Ivoire et en Afrique de l’Ouest. Il permettra de renforcer les capacités de desserte d’Air Côte d’Ivoire par l’acquisition de cinq aéronefs, de favoriser les investissements dans le secteur privé et de stimuler corrélativement la création d’emplois et le développement du tourisme » a déclaré le porte-parole du gouvernement Bruno Koné.

Source : La tribune Afrique

 

 

 

 

 

 

 

 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter