Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : un plan d’investissement pour augmenter la production de sucre de 30%
sucaf

La société sucrière ivoirienne Sucaf annonce un plan d’investissement de 84 milliards de francs CFA sur la période 2017-2022. La capacité de production de ses deux usines de transformation devraient passer à 10 000 tonnes de cannes à sucre quotidiennement, versus 8 000 tonnes actuellement.

Lors de la visite du ministre ivoirien de l’Industrie et des mines, Jean-Claude Brou, le 10 novembre sur le site de la compagnie , la filiale du groupe agro-alimentaire Somdiaa en Côte d’Ivoire, Sucaf, annonce la montée en puissance de ses investissements à hauteur de 83,7 milliards de francs CFA, soit environ 127,6 millions d’euros. Cet investissement. permettra également d’augmenter sa production sucrière de 30% sur les cinq prochaines années, afin de compenser le déficit en sucre sur le marché local.

Le marché ivoirien présente la particularité de formuler une forte demande de 240 000 tonnes en sucre, alors que l’offre nationale y répond avec 200 000 tonnes par an. La production sucrière est dominée par deux opérateurs industriels que sont la Sucaf et la Sucivoire. La Sucaf ambitionne avec son plan d’investissement de passer à 130 000 tonnes d’ici 2022. Le plan prévoit également la création de nouvelles plantations et le renforcement des capacités techniques. Exploitant une superficie globale de près de 14 000 hectares, dont 2 000 hectares de plantations villageoises, la Sucaf étendra ses surfaces exploitées de 1 500 hectares et la création de 800 hectares des parcelles villageoises.

Les investissements concernent également l’amélioration des rendements, avec l’accroissement des surfaces irriguées et le renforcement des capacités de production de deux usines de transformation qui devraient pouvoir produire, à terme, 10 000 tonnes de cannes à sucre quotidiennement, contre 8 000 tonnes actuellement.

«La Sucaf joue un rôle central dans la région bien au-delà de l’aspect économique et commercial», s’est félicité Jean-Claude Schmidt, directeur général de la Sucaf. D’après ce dernier, la société a redistribué des revenus estimés à 1,3 milliard de francs CFA (1,98 million d’euros) aux exploitants des plantations villageoises.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Acquitté par la cour pénale internationale, l'ex-pensionnaire de la CPI foulera le sol ivoirien, jeudi 17 juin. Après 10 années passées loin de son pays, dont 8 derrière les barreaux de la cour pénale internationale, Laurent Gbagbo retrouvera bientôt les siens. Agé de 76 ans, l’ancien président  ivoirien, historien de  formation,...
Malgré la pandémie mondiale, la Côte d’Ivoire continue d’afficher d’impressionnants taux de croissance. Une réussite portée notamment par les succès du secteur de la construction : politique de grands travaux et de scolarisation ont ouvert d’importants débouchés au secteur, désormais pilier de la croissance ivoirienne. Des entreprises du bâtiment comme...
Depuis sa prise de pouvoir le 20 avril dernier, Mahamat Idriss Déby multiplie les signes d’apaisement. Un geste accueilli avec enthousiasme à l’intérieur et à l’extérieur du pays, dont la continuité de l’Etat est essentielle pour assurer la stabilité nationale et régionale.   Renouveau gouvernemental C’est avec soulagement que la...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...