Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Togo : plus de 500 personnes redoutant l’oppression politique gagnent le Ghana

Selon le Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR), plus de 500 Togolais ont fui récemment la région de Mango pour rejoindre le Ghana. Et cela, afin de fuir l’oppression politique qui anime actuellement le pays dirigé depuis 2005 par Faure Gnassingbé.

L’information a été officialisée par l’institution onusienne vendredi 27 octobre via un communiqué. Le document rapporte que ces personnes (dont des femmes et enfants) ont gagné le Ghana “pour fuir des atteintes au droits de l’Homme.”

Selon les autorités locales, ce chiffre pourrait même être supérieur en prenant en compte les districts de Chereponi, Zabzugu et Bunkprugu-Yunyou (Nord-Est). Tetteh Paddy, le directeur du Ghana Refugee Board, explique quand à lui que le va-et-vient demeure incessant, confirmant que le ratio hommes-femmes tendait à s’uniformiser.

Alassane Ouattara en médiateur 

Pour rappel, le Togo est actuellement le théâtre d’une vague populaire de contestation très importante envers le gouvernement en place. “Des milliers de personnes ont manifesté à travers le pays fin septembre”, souligne ainsi Africa News; “une mobilisation qui accoucha d’une répression particulièrement violente à Mango, près de la frontière, faisant un mort par balles et plus de 20 blessés.”

Devant l’importance prise par le conflit, le président ivoirien, Alassane Ouattara, est monté au créneau cette semaine afin que “l’opposition et les dirigeants  togolais ouvrent des négociations (rapidement).”

Source : Africa News

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter