Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Mauritanie, mauvaise élève dans le dossier du G5 Sahel
G5 Sahel Terrorisme Mauritanie

A l’instar des autres membres signataires de la convention portant sur le G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Tchad, Niger), la Mauritanie brille par son retard sur ce dossier. Un manque logistique et technique que les émissaires de l’ONU, en visite vendredi à Nouakchott, ont déploré.

Selon RFI, “les diplomates et ambassadeurs du Conseil de sécurité n’auront passé que quelques heures” dans la capitale mauritanienne. Assez de temps pour constater que le gouvernement local ne présente pas actuellement les garanties nécessaires au bon déroulement de l’opération.

Les militaires du G5 Sahel, chargés d’annihiler la menace terroriste dans la région, sont en effet répartis en plusieurs fuseaux; la Mauritanie occupant la partie Ouest. Pour autant, cet Etat présente un retard significatif dans l’avancée de ses obligations, poursuit le média :

“Les travaux du quartier général de ce secteur, dans la localité de N’Beiket n’ont toujours pas commencé. Si l’on en croit un rapport interne de l’ONU, la Mauritanie est le seul pays a n’avoir pas identifié le bataillon requis pour rejoindre les quelques 5000 hommes qui doivent composer la future force militaire. Elle ne dispose pas non plus d’officier de liaison à Mopti, au Mali, dans le centre de commandement du G5.”

Il est donc tout à fait compréhensible que les émissaires onusiens n’est pas prolongé leur voyage à Nouakchott. Et cela, alors que la France, “qui a endossé la présidence du Conseil de sécurité, tente de convaincre Américains et les Britanniques de l’utilité de cette nouvelle force africaine.”

Source : RFI 

Article connexe : 

Accord de paix au Mali de 2015 et G5 Sahel: l’ONU s’impatiente

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis la découverte du premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) le 11 mars 2020, le président Alassane Ouattara s’est adressé solennellement et pour la première fois à ses concitoyens, lundi 23 mars 2020 à la Radio-télévision ivoirienne (RTI). À cette date, la Côte d’Ivoire avait enregistré officiellement 25 cas de...
Le 5 mars dernier, à Yamoussoukro, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé, devant les parlementaires réunis en Congrès, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020. Ce tournant historique dans l’histoire de la Côte d’Ivoire a été motivé par une volonté de « transférer le...
Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter