Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Accords signés entre la Guinée et le FMI - Tribune Ouest Accords signés entre la Guinée et le FMI - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Accords signés entre la Guinée et le FMI

Les négociations entre la Guinée et le FMI ont abouti et le FMI va donc débloquer les aides nécessaires à la tenue d’un programme de réformes et de politiques économiques. Cette démarche serait appuyée également par la Facilité élargie de crédit (FEC).

 Alors que la situation économique de la Guinée est satisfaisante, les aides viennent accompagner la stratégie de développement économique et social posée par l’Etat guinéen.

Cependant le montant des aides n’est pas encore fixé ; il faudra attendre le mois de novembre et l’issue de la réunion su conseil d’administration du FMI pour connaître quelle somme sera allouée à la politique de développement de la Guinée.

Le programme de développement concerné soutiendra le Plan national de développement économique et social (PNDES telle qu’est nommée la stratégie du gouvernement d’Alpha Condé. Cette stratégie prévoit d’atteindre une croissance plus dynamique et inclusive, de réduire la pauvreté, tout en veillant à préserver  la stabilité macroéconomique et la viabilité de la dette du pays, et ce à échéance 2020. Selon les annonces du FMI, «une stratégie d’endettement prudente visant à maximiser la concessionnalité des prêts extérieurs sera importante pour préserver la viabilité de la dette à moyen terme».

Selon Giorgia Albertin, chef de mission du FMI pour la Guinée, «le programme appuyé par la FEC vise à renforcer la résilience de l’économie guinéenne, à accroître les investissements publics dans les infrastructures afin de soutenir la croissance tout en préservant la viabilité de la dette à moyen terme, à renforcer les filets de protection sociale afin de réduire la pauvreté et favoriser le développement du secteur privé». Le pays montre de bons indicateurs macroéconomiques. Le cumul de réserves de change supplémentaires renforcerait les marges externes de la Guinée contre les chocs, a estimé le Fonds en ajoutant que le maintien d’une politique monétaire prudente serait de nature à préserver une inflation modérée tout en assurant la liquidité dans le système bancaire nécessaire à une croissance saine du crédit au secteur privé.

 Le FMI s’est également voulu conseiller en matière de finances publiques guinéenne «La mobilisation de recettes fiscales supplémentaires et la réduction progressive des subventions non ciblées à l’électricité créeront des marges budgétaires pour accroître les investissements publics dans les infrastructures et renforcer les filets de protection sociale afin de réduire la pauvreté et promouvoir l’inclusion», a précisé le Fonds. De même «Le renforcement de la gestion des finances et de l’investissement public sera la clé pour soutenir l’accroissement des investissements publics et augmenter leur efficacité et rendement», conclut le FMI.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...