Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : le Président en lutte contre les “fake news »

Pour la première fois un pays d’Afrique se lance dans la lutte contre les fausses informations répandues sur les réseaux sociaux et médias en ligne.

 Ce qu’on appelle les «fake news» prolifèrent et la présidence du Sénégal est elle aussi concernée. Le chef de l’Etat, Macky Sall a pris la décision de lancer une campagne de prévention, de pédagogie sur le thème des fausses informations.

«déconstruire les fausses informations relatives à des sujets en lien avec la présidence de la république qui suscitent des interrogations de la part des internautes». C’est ainsi que s’st exprimée la présidence sénégalaise au moment du lancement de la campagne qui a pour objectif de permettre aux internautes sénégalais de «distinguer le vrai du faux en ligne».

«Les fake news, ou fausses informations, constituent l’un des principaux fléaux à l’ère d’Internet et des réseaux sociaux», a déclaré le cabinet du président Macky Sall. Ainsi c’est donc pour «lutter contre la désinformation à grande échelle et ses conséquences désastreuses que permet aujourd’hui la multiplication des plateformes et acteurs sur Internet» que l’opération a été lancée sur les réseaux sociaux.

Grâce à la plateforme «Génération Sénégal» de la présidence, la lutte contre la prolifération des «fake news» va être déployée afin de donner aux Sénégalais, les outils de compréhension sur des sujets d’opinion nationaux et internationaux.

Les comptes Facebook et Twitter de la plateforme doivent permettre aux internautes de consulter les éléments de réponses de sources officielles aux «fake news» actuelles. Il s’agit également d’encourager «quiconque aurait des doutes sur la véracité d’informations trouvées sur Internet, relatives à la présidence de la république à se manifester par l’intermédiaire du hashtag #stopfakenews».

La tendance à une prolifération des fausses informations a pris une nouvelle ampleur en Afrique à l’ère de l’internet mobile, et particulièrement au Sénégal où les médias en ligne se livrent également à ces pratiques ; entachant la qualité même d’une démarche journalistique de qualité.

Cependant, d’aucuns diront qu’il s’agit pour les communicants de Macky Sall de polir son image grâce à cette campagne qui apparaît comme un véritable challenge.

 Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Un an après un référendum constitutionnel entaché de fraudes, des centaines d’opposants guinéens ont été blessés, torturés, emprisonnés, et plusieurs dizaines ont perdu la vie dans des affrontements d’une violence inouïe, selon de nombreux observateurs locaux et internationaux. Ces persécutions se sont amplifiées depuis octobre dernier, au lendemain de la...
Mercredi 24 février 2021 à Abidjan, le docteur Assoa Adou, secrétaire général du front populaire ivoirien (FPI) proche de Laurent Gbagbo, a annoncé le retour de l’ex-président ivoirien en Côte d’Ivoire. Il  a révélé l’information au cours d’une rencontre qui s’est tenue en présence de madame Simone Éhivet Gbagbo (deuxième...
Le dauphin de Mahamadou Issoufou, Mohamed Bazoum est élu président du Niger avec 55,75% des voix. Le candidat du PNDS s’est imposé face à Mahamane Ousmane (44,25%). Le mardi 23 février 2021, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé les résultats de l’élection présidentielle « Les voix obtenues valides se...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...