Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Mali : l'ONU tire le signal d'alarme sur la situation au Nord Mali : l'ONU tire le signal d'alarme sur la situation au Nord
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’ONU tire le signal d’alarme sur la situation au Nord
Rapport ONU Nord Mali

Le dernier rapport de l’ONU portant sur la situation au nord-Mali n’incite clairement pas à l’optimisme. Le Secrétaire Général de l’institution, Antonio Guterres, a en effet confirmé que la problématique sécuritaire et humanitaire s’était nettement détériorée dans la région. Et cela, depuis un an.

« Presque aucun progrès n’a été fait dans l’application de l’accord de paix au cours de l’année écoulée », a-t-il martelé.

Selon l’intéressé, la mise en place du DDR (le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion) prendrait beaucoup plus de temps que prévu : 

« Il est urgent que les groupes armés participent activement à la mise en place de l’accord en proposant leurs listes définitives de candidats pour que le processus de DDR se lance une fois pour toutes. Faute de quoi, la stabilisation et la consolidation de la paix dans le nord du Mali resteront hors de portée. »

Et le temps, le pays en manque cruellement, confirme parallèlement RFI : 

« La commission nationale du DDR a prévu d’entamer le processus le 15 octobre, avec d’abord les membres des mécanismes opérationnels de coordination, puis les déserteurs de l’armée en 2012, les membres de groupes armés signataires de l’accord et enfin les groupes armés civils. Huit zones de cantonnement construites par la Minusma sont en train d’être finalisées. »

L’opération pourrait donc capoter, renchérit Guterres : 

« L’instabilité sécuritaire et l’absence de critères d’intégration clairement définis, comme la question de l’harmonisation des grades, sont autant de freins au démarrage du processus. Mais ce n’est pas tout, les groupes réclament aussi des quotas dans toutes les institutions sécuritaires et pas seulement les forces armées, comme c’était prévu initialement. Or cette demande n’a pas encore été examinée par le gouvernement. Autant d’éléments qui rendent plus qu’incertain un début de processus d’ici 10 jours. »

Source : RFI

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...