Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : l’ONU tire le signal d’alarme sur la situation au Nord
Rapport ONU Nord Mali

Le dernier rapport de l’ONU portant sur la situation au nord-Mali n’incite clairement pas à l’optimisme. Le Secrétaire Général de l’institution, Antonio Guterres, a en effet confirmé que la problématique sécuritaire et humanitaire s’était nettement détériorée dans la région. Et cela, depuis un an.

“Presque aucun progrès n’a été fait dans l’application de l’accord de paix au cours de l’année écoulée”, a-t-il martelé.

Selon l’intéressé, la mise en place du DDR (le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion) prendrait beaucoup plus de temps que prévu : 

“Il est urgent que les groupes armés participent activement à la mise en place de l’accord en proposant leurs listes définitives de candidats pour que le processus de DDR se lance une fois pour toutes. Faute de quoi, la stabilisation et la consolidation de la paix dans le nord du Mali resteront hors de portée.”

Et le temps, le pays en manque cruellement, confirme parallèlement RFI : 

“La commission nationale du DDR a prévu d’entamer le processus le 15 octobre, avec d’abord les membres des mécanismes opérationnels de coordination, puis les déserteurs de l’armée en 2012, les membres de groupes armés signataires de l’accord et enfin les groupes armés civils. Huit zones de cantonnement construites par la Minusma sont en train d’être finalisées.”

L’opération pourrait donc capoter, renchérit Guterres : 

“L’instabilité sécuritaire et l’absence de critères d’intégration clairement définis, comme la question de l’harmonisation des grades, sont autant de freins au démarrage du processus. Mais ce n’est pas tout, les groupes réclament aussi des quotas dans toutes les institutions sécuritaires et pas seulement les forces armées, comme c’était prévu initialement. Or cette demande n’a pas encore été examinée par le gouvernement. Autant d’éléments qui rendent plus qu’incertain un début de processus d’ici 10 jours.”

Source : RFI

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter