Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée-Bissau : le marché de la noix de Cajou surfe sur une belle embellie
Guinée Bissau Noix de cajou marché vente

La Guinée-Bissau devrait bénéficier d’une croissance de 5,2% en 2017. Une courbe qui s’explique notamment par l’embellie significative que connait le marché local de la noix de cajou. Ce dernier profite en effet d’une conjoncture internationale attractive.

Selon La Tribune, « le cajou, cultivé sur environ 12% du territoire national, est la principale denrée d’exportation de ce pays, troisième producteur africain après la Côte d’Ivoire et la Tanzanie. Pour autant, malgré une demande mondiale de cajou en constante augmentation, les paysans bissau-guinéens devaient ces dernières années se contenter de prix peu rémunérateurs, dans des circuits commerciaux dominés par des étrangers, en particulier indiens. »

La roue semble désormais tournée dans le bon sens, poursuit le média. Et pour cause, la filière locale était victime d’une contrebande massive qui se répercutait largement sur les prix : 

« En mai, alors que les cours mondiaux s’annoncent exceptionnels, les autorités de Guinée-Bissau constatent que le cajou est vendu dans le pays deux fois moins cher que dans la région sénégalaise voisine de Casamance, où il se négocie jusqu’à 1 000 FCFA le kilo. Soupçonnant une possible contrebande, le président José Mario Vaz suspend alors quelques semaines la commercialisation pour assainir le marché. Et lève dans la foulée l’interdiction de la présence d’étrangers dans ce négoce. »

Une décision qui a poussé les acheteurs indiens, chinois et mauritaniens a négocié directement sur le territoire sans passer par de multiples intermédiaires. Le kilo se négocie aujourd’hui près de 1500 FCFA. Un véritable coup de maître, c’est peu de l’écrire.

Source : La Tribune 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lundi 21 novembre 2022, la junte malienne a annoncé l’interdiction des activités de toutes les ONG financées ou soutenues par la France, et notamment dans le domaine humanitaire. Abdoulaye Maïga, le premier ministre par intérim malien, a déclaré dans un communiqué diffus sur les réseaux sociaux, l’interdiction des Organisations non...
La seconde phase du projet de la route Lofa reliant Gbarnga à Mendikorma, au nord du Liberia, va bénéficier d'un coup de pouce financier en provenance du Qatar. Le gouvernement libérien cherche en effet à séduire plusieurs investisseurs internationaux afin de terminer cette autoroute très importante pour l'économie domestique.  Comme...
Face à la rudesse de la crise économique frappant Nouakchott, le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, a annoncé, lundi 28 novembre, plusieurs mesures destinées à soulager la population de l'Etat maghrébin. Dans les faits, il s'agit d'une revalorisation des salaires des fonctionnaires civiles et militaires, du montant du salaire minimum...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...