Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : deux banques perdent leur licence en raison d’une faiblesse de capitalisation
Banque Ghana Dissoute Licence

La Banque centrale du Ghana a décidé de sanctionner deux banques locales en raison de la faiblesse de leur capitalisation. Leur licence leur a donc purement et simplement été retirée. 

Selon le site Financial Afrik, les établissements concernés sont l’UT Bank ainsi que la Capital Bank. Malgré tout, ces derniers vont être repris par la GCB Bank.

L’information, officialisée par la Banque centrale via un communiqué, confirme “que l’opération vise à renforcer le secteur bancaire ghanéen, à assurer la stabilité financière et à protéger les épargnes (domestiques).”

Le document tend également à rassurer la clientèle des deux banques dissoutes, puisque leurs usagers “pourront continuer leurs activités dans toutes les agences et guichets de UT Bank et Capital Bank qui sont désormais des succursales de la GCB Bank.”

Source : Financial Afrik

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter