Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : la Tabaski placée à nouveau sous le signe de la liberté après le départ de Jammeh
Tabaski Gambie Jammeh Prière

Alors que les blessures liées à la dictature de Yahya Jammeh demeurent dans toutes les têtes en Gambie, la Tabaski qui arrive à grands pas marque un nouveau vent de liberté sur le pays.

A commencer par l’aspect calendaire puisque “sous Jammeh, les Gambiens avaient pour directive de prier le même jour que les croyants saoudiens, pour être en conformité avec La Mecque”, souligne RFI.

Cette mesure avait pour conséquence d’irriter fortement certains imams qui ne souhaitaient pas prier avant de voir la lune apparaître dans le ciel national. Ces derniers s’exposaient alors à de lourdes sanctions.

Le média se fait ainsi écho du “traitement de faveur” subi par Muhideen Hydara, chef religieux de sa communauté soufie dans un village de la région de Foni. Après quatre jours de détention, l’intéressé était sorti libre mais très marqué :

Le président avait demandé à tout le pays de prier le lundi. Mais moi, j’ai prié le mardi. Et c’est à cause de cela qu’ils m’ont arrêté !  J’avais fait le choix de prier le mardi, car au fond de moi, je savais que c’était le bon jour pour prier”, raconte-t-il. Avant de se féliciter du départ de l’oppresseur :

Aujourd’hui, Personne n’est assez fou pour nous arrêter, moi et mon père. On est libre de faire ce que l’on veut sans peur. On est libre de choisir le jour de prière. C’est notre religion, on ne suit ni le gouvernement, ni personne. On ne suit que le prophète Mohammed et Dieu.”

Source : RFI 

 

 

 

Halima Cissé est l’heureuse maman de cinq filles et quatre garçons. Les enfants se portent tous bien. Alors qu’Halima Cissé pensait être enceinte de sept enfants, l’accouchement a révélé la présence de non pas sept bébés mais neuf.  La jeune femme a accouché au Maroc, où elle était accueillie pour...
A l’ouest du Niger, dans la région de Tahoua, une attaque armée contre la garde nationale a fait 16 morts, 6 blessés et un disparu. La région de Tillia où s’est déroulée une nouvelle attaque terroriste le 1er mai est soumise aux attaques djihadistes depuis 2012. La région de Tahoua,...
L’emblème de la Côte d’Ivoire est en train de disparaître.  Les éléphants sont en train de disparaître de l’écosystème ivoirien. Le nombre des spécimens recensés, a baissé de cinquante pour cent, en trente ans. En cause, les effets conjugués de la déforestation et du braconnage. Et d’aboutir à un constat...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...