Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : huit morts suite à l’éboulement d’une mine d’or artisanale
Éboulement Mine d'or Burkina Faso

Un accident d’ampleur s’est produit samedi 26 août au sein d’une mine d’or artisanale située près de la commune burkinabé de Gogo (centre du pays). L’éboulement, provoqué par de fortes intempéries, a emporté huit orpailleurs. 

Selon le site RFI, l’accident “a eu lieu au moment où certains orpailleurs étaient à l’intérieur de la fosse. Le bilan est de huit morts et de cinq blessés. Les personnes décédées ont été inhumées sur place. Quant aux blessés, ces derniers ont été conduits dans un centre de santé.”

Malgré tout, le désastre aurait pu être plus conséquent souligne le maire de la ville, Bernard Bouda : 

“(Heureusement) l’accident s’est produit quand il n’y avait que quelques responsables à l’intérieur de la fosse contrairement aux autres jours.”

Avant de confirmer que les mesures d’usage de sécurité n’avaient pas été respectées, bien que des réunions de sensibilisation ont été tenues en ce sens. Et cela, dès le mois de juin :

“Selon un décret ministériel, toutes les activités d’orpaillage sont interdites sur le territoire national durant les mois de juin à octobre. Nous avions pourtant réuni tous les orpailleurs sur leur site pour les informer de la mesure d’interdiction de toute activité pendant la saison des pluies”, a-t-il regretté.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...