Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le président cap-verdien veut aider la Guinée-Bissau à surmonter sa crise politique
Jorge Carlos Fonseca Cap Vert Guinée-Bissau

Le président du Cap Vert, Jorge Carlos Fonseca, membre actif du dialogue et du maintien de la force de la CEDEAO en Guinée Bissau, a annoncé qu’il souhaitait aider le pays lusophone à surmonter la grave crise politique qui anime son quotidien. 

Dans un communiqué publié vendredi 25 août par le ministère bissau-guinéen des Affaires étrangères, l’intéressé s’est porté candidat pour apporter médiation et conseil au gouvernement local. Et cela, afin d’assainir la situation :

“Nous voulons aider à trouver une solution de tranquillité aux Bissau-Guinéens à travers les voies de la démocratie (…) pour que nous puissions aider au respect des Accords de Conakry qui permettent de débloquer la situation, avec le concours de la CEDEAO et la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).”

L’intéressé a également soutenu “qu’il est essentiel de maintenir les forces de la CEDEAO en Guinée-Bissau pour aider à maintenir le climat de tranquillité.” Tout en promettant “de s’investir auprès de ses pairs ouest africains pour que la force sous régionale reste dans le pays.”

La CEDEAO s’impatiente

Le média rappelle dans la foulée que plusieurs dirigeants bissau-guinéens se sont rendus récemment au Cap-Vert en vue d’une issue diplomatique positive.

En l’occurrence, il s’agit du président du Parlement, Cipriano Cassama, et celui du parti de l’Union pour le changement, Agnelo Regala. Quant au très décrié chef d’Etat de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz, il a choisi de ne pas faire le déplacement.

Source : Africa Time 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter