Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le président cap-verdien veut aider la Guinée-Bissau à surmonter sa crise politique
Jorge Carlos Fonseca Cap Vert Guinée-Bissau

Le président du Cap Vert, Jorge Carlos Fonseca, membre actif du dialogue et du maintien de la force de la CEDEAO en Guinée Bissau, a annoncé qu’il souhaitait aider le pays lusophone à surmonter la grave crise politique qui anime son quotidien. 

Dans un communiqué publié vendredi 25 août par le ministère bissau-guinéen des Affaires étrangères, l’intéressé s’est porté candidat pour apporter médiation et conseil au gouvernement local. Et cela, afin d’assainir la situation :

“Nous voulons aider à trouver une solution de tranquillité aux Bissau-Guinéens à travers les voies de la démocratie (…) pour que nous puissions aider au respect des Accords de Conakry qui permettent de débloquer la situation, avec le concours de la CEDEAO et la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).”

L’intéressé a également soutenu “qu’il est essentiel de maintenir les forces de la CEDEAO en Guinée-Bissau pour aider à maintenir le climat de tranquillité.” Tout en promettant “de s’investir auprès de ses pairs ouest africains pour que la force sous régionale reste dans le pays.”

La CEDEAO s’impatiente

Le média rappelle dans la foulée que plusieurs dirigeants bissau-guinéens se sont rendus récemment au Cap-Vert en vue d’une issue diplomatique positive.

En l’occurrence, il s’agit du président du Parlement, Cipriano Cassama, et celui du parti de l’Union pour le changement, Agnelo Regala. Quant au très décrié chef d’Etat de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz, il a choisi de ne pas faire le déplacement.

Source : Africa Time 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sept candidats se présentaient et samedi les Togolais se sont rendus aux urnes pour élire leur prochain président. Aucun incident majeur n’est à déplorer. C’est à 16h que les 9.383 bureaux de vote du pays ont fermé. Et le dépouillement a pu commencer. Dans chaque bureau de vote, les bulletins...
Après plusieurs péripéties au cours du premier dialogue politique, les pourparlers ont abouti à une « réforme » de la Commission électorale indépendante. Mais cette révision est contestée par l’opposition qui reproche  au pouvoir de s’être octroyé la part du lion dans la nomination des 15 membres de la CEI devant...
La compagnie pétrolière Tullow Oil est autorisée par les autorités ghanéennes à pratiquer la technique du torchage dans les champs pétroliers TEN et Jubilee. Une dérogation exceptionnelle accordée à la société qui traverse des turbulences. La compagnie pétrolière et gazière Tullow Oil est autorisée par les autorités concernées à pratiquer la...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter