Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le président cap-verdien veut aider la Guinée-Bissau à surmonter sa crise politique
Jorge Carlos Fonseca Cap Vert Guinée-Bissau

Le président du Cap Vert, Jorge Carlos Fonseca, membre actif du dialogue et du maintien de la force de la CEDEAO en Guinée Bissau, a annoncé qu’il souhaitait aider le pays lusophone à surmonter la grave crise politique qui anime son quotidien. 

Dans un communiqué publié vendredi 25 août par le ministère bissau-guinéen des Affaires étrangères, l’intéressé s’est porté candidat pour apporter médiation et conseil au gouvernement local. Et cela, afin d’assainir la situation :

« Nous voulons aider à trouver une solution de tranquillité aux Bissau-Guinéens à travers les voies de la démocratie (…) pour que nous puissions aider au respect des Accords de Conakry qui permettent de débloquer la situation, avec le concours de la CEDEAO et la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP). »

L’intéressé a également soutenu « qu’il est essentiel de maintenir les forces de la CEDEAO en Guinée-Bissau pour aider à maintenir le climat de tranquillité. » Tout en promettant « de s’investir auprès de ses pairs ouest africains pour que la force sous régionale reste dans le pays. »

La CEDEAO s’impatiente

Le média rappelle dans la foulée que plusieurs dirigeants bissau-guinéens se sont rendus récemment au Cap-Vert en vue d’une issue diplomatique positive.

En l’occurrence, il s’agit du président du Parlement, Cipriano Cassama, et celui du parti de l’Union pour le changement, Agnelo Regala. Quant au très décrié chef d’Etat de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz, il a choisi de ne pas faire le déplacement.

Source : Africa Time 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une fusion des groupes indépendantistes qui composent la Coordination des mouvements de l'Azawad pourrait se créé début février. Le djihadiste Iyad Ag-Ghaly a en effet secrètement rencontré certaines personnalités d'autres groupes armées dans le nord du Mali. Des rencontres confidentielles ont eu lieu dans la région de Kidal entre Iyad...
Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, le premier ministre du Burkina Faso, a été reçu ce mercredi 1er février 2023 à Bamako, au Mali. Une manière pour ces deux pays de renforcer leur entente. Mercredi, le premier ministre burkinabè a été reçu à Bamako par le Président de la Transition malienne,...
Les Nations unies sont inquiètes du trafic de faux médicaments dans plusieurs pays du Sahel. En effet, entre 19% et 50% des molécules qui circulent en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad, sont de moins bonnes qualité que la norme, voire falsifiées. Selon un rapport...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32