Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Alassane Ouatara promet des mesures pour sécuriser le pays

Alassane Ouatara s’est exprimé à la télévision nationale le 6 août, la veille de la célébration de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

 Lors de ce traditionnel discours le Président de la Côte d’Ivoire   a confirmé sa volonté d’investir dans l’armée. Il a également appelé à la réconciliation dans un contexte national où la sécurité pose question. Les citoyens ivoiriens attendaient de leur président une prise de position en matière de sécurité. Ainsi, Alassane Ouatara s’est exprimé : «Je souhaite vous parler en toute franchise de sujets qui demandent une attention particulière de chacun d’entre nous, dans l’intérêt de notre nation… Tout d’abord la sécurité ». Préoccupés par la l’inquiétude que formulent les citoyens ivoiriens, Alassane Ouatara a tenu à dire qu’il est conscient du traumatisme vécu lors des mutineries de janvier.

«Je sais que ces moments ont été traumatisants pour beaucoup d’entre vous». Afin de répondre aux attentes des Ivoiriens, et donner des réponses concrètes le chef de l’Etat ivoirien a déclaré dans son allocution : «L’important travail de reprise en main de notre armée est plus que jamais nécessaire. A cet égard, nous accorderons une place de choix à la discipline et à la formation de nos soldats pour leur inculquer l’amour de la patrie et un sens civique élevé. Nous investirons encore plus dans l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos forces de défense et de sécurité ; et nous mettrons à leur disposition les équipements nécessaires».

Il s’agit donc pour le président ivoirien de créer «une armée véritablement républicaine, réconciliée dans ses différentes composantes, mais aussi avec les populations ». Cet engagement du président ivoirien prend aussi en compte la responsabilité des corps concernés. Ainsi le président Ouattara a précisé les attentes qu’il formule à l’égard de l’armée : «de la discipline ainsi qu’un comportement digne et exemplaire». Il a également exigé plus d’efforts pour mettre fin aux braquages et banditisme. «Des moyens importants seront mis à la disposition de la police et de la gendarmerie pour éradiquer ces fléaux qui perturbent la quiétude de nos populations. La lutte contre la détention illégale d’armes sera renforcée et la justice s’appliquera à tous», a conclu le président ivoirien.

 Alassane Outtara a cependant précisé que les efforts faits de part et d’autres s’inscrivent dans un vaste mouvement de réconciliation qui concerne chacun des Ivoiriens : «La fête de l’indépendance, que nous commémorons, nous rappelle justement que nos devanciers ont obtenu, avec dignité, l’indépendance de notre pays, parce qu’ils étaient unis. C’est pourquoi je vous demande, chers frères et sœurs, de rester unis. Pour ma part, je continuerai à œuvrer, sans relâche, pour la réconciliation et une plus forte cohésion entre tous les Ivoiriens, sans exception», a-t-il déclaré. « A cet égard, chacun d’entre nous doit avoir à cœur de préserver la paix et la stabilité…J’invite toutes les forces vives de la nation à travailler main dans la main à cette noble ambition dans la fraternité et la responsabilité».

Rappelons que le pays est secoué par des mutineries au sein de l’armée depuis le début d’année. L’armée ivoirienne est constituée de forces loyalistes et rebelles qui s’étaient opposées entre 2002 et 2011,fragilisant els rangs de l’armée. Le pays subit également depuis peu une série de braquages contre des postes de police et de gendarmerie.

Source : La Tribune Afrique

 

 

 

 

Halima Cissé est l’heureuse maman de cinq filles et quatre garçons. Les enfants se portent tous bien. Alors qu’Halima Cissé pensait être enceinte de sept enfants, l’accouchement a révélé la présence de non pas sept bébés mais neuf.  La jeune femme a accouché au Maroc, où elle était accueillie pour...
A l’ouest du Niger, dans la région de Tahoua, une attaque armée contre la garde nationale a fait 16 morts, 6 blessés et un disparu. La région de Tillia où s’est déroulée une nouvelle attaque terroriste le 1er mai est soumise aux attaques djihadistes depuis 2012. La région de Tahoua,...
L’emblème de la Côte d’Ivoire est en train de disparaître.  Les éléphants sont en train de disparaître de l’écosystème ivoirien. Le nombre des spécimens recensés, a baissé de cinquante pour cent, en trente ans. En cause, les effets conjugués de la déforestation et du braconnage. Et d’aboutir à un constat...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...