Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : trois tonnes d’écailles de pangolins saisies à Abidjan
Pangolin Cote d'Ivoire écailles capture

Trois tonnes d’écailles de pangolins, capturés par des braconniers en Côte d’Ivoire, au Liberia et au Burkina Faso, ont été saisies jeudi 27 juillet à Abidjan par les autorités locales. Il s’agit d’une prise record pour cette espèce en voie de disparition. 

Cette nouvelle reste déconcertante. Et pour cause, jamais une telle saisie n’avait été enregistrée sur le sol ivoirien.

Dans les fait, “huit trafiquants ont été arrêtés dans la nuit de mardi à mercredi alors qu’ils s’apprêtaient à vendre leur cargaison, probablement à destination de l’Asie”, relate le site Science et Avenir qui se fait écho des propos du capitaine Thimotée Gnahore, de l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UCT).

L’organisme évoque même “un véritable massacre” puisque l’ensemble des marchandises prohibées représentent 4000 pangolins ! Plus grave, ce mammifère recouvert d’écailles (c’est le seul) est menacé d’extinction.

Dans les faits, “il est intégralement protégé par le traité de la Convention internationale sur le commerce d’espèces sauvages menacées. Et cela, depuis septembre 2016″, poursuit le média.

Un commerce très lucratif 

En ce qui concerne le montant d’une potentielle transaction, il pourrait atteindre jusqu’à 1000 euros le kilo en Chine ou au Vietnam; des destinations où la demande est particulièrement forte.

Malheureusement, les contrevenants risquent une sanction judiciaire peu dissuasive. En effet, selon la législation ivoirienne, “la peine encourue est seulement d’un an de prison et 30 000 FCFA d’amende.”

Une misère comparée aux dommages occasionnés…

Source : Science et Avenir

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter