Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : aide française pour les travaux du métro d’Abidjan

Le futur métro d’Abidjan desservira l’agglomération d’Abidjan, en partant d’Anyama au Nord à l’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny au Sud, en passant par le  quartier d’affaires du Plateau.

 Le financement du métro d’Abidjan est finalement bouclé. La Côte d’Ivoire vient de bénéficier d’un appui financier de la France de 2,1 milliards d’euros ; environ 1 394 milliards de franc CFA, étalés sur la période 2017-2020.

Une partie des fonds d’investissement devrait être dédiée au projet du métro d’Abidjan. Une mission française effectuée en Côte d’Ivoire les 12 et 13 juillet a confirmée l’aide alors que le pays connaît quelques remous sécuritaires et des incertitudes économiques. Selon le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, cette aide financière permettra de mener à biens des opérations prévues dans «certains secteurs prioritaires inscrits au Plan national de développement 2016-2020». Il s’agit des des secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation, qui sont tous porteurs de projets, et qui ont mobilisé l’attention des bailleurs français, à hauteur de 725 millions d’euros (475 milliards de Fcfa).

1,4 milliard d’euros (918,34 milliards de Fcfa), est dédié au financement financement de la ligne 1 du projet de métro d’Abidjan. Le projet peinait à être mis en œuvre en raison de désaccords entre le gouvernement et les entreprises prestataires. Les négociations s’éternisant, la mise en route des travaux était reportée toujours plus. Grâce à l’aide française les travaux vont dorénavant pouvoir commencer. Le contrat de construction a été accordé à la Société de transports abidjanais sur rail (STAR), dont les capitaux sont détenus un consortium composé des français Bouygues (33%) et Keolis (filiale de la SNCF avec 25%), et des coréens Hyundai Rotem (33%) et Dongsan engineering (9%). La ligne 1 d’Abidjan compte 37,9 kilomètres. Elle devra assurer le transport de quelque 300 000 passagers par jour.

Source : La Tribune Afrique

 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abidjan est en deuil. La capitale économique ivoirienne a été le triste théâtre, dans la nuit de lundi à mardi, de violentes intempéries qui ont emporté la vie de 18 personnes... pour le moment. Selon le média La Croix, le ministère de l’Intérieur fait état parallèlement de plusieurs blessés et...
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais dans ses locaux parisiens afin de célébrer les progrès accomplis ces dernières années. Un témoignage de considération plutôt rare venant d’une compagnie française, qui démontre toute l'importance que Dakar, et plus largement l'Afrique, représente pour Corsair. Au Sénégal, un transport...
Du 16 au 23 juin, une délégation d’une vingtaine d’opérateurs économiques nigériens va tenter de décrocher de juteux contrats aux Pays-Bas lors de la 4ème mission économique et commerciale dédiée à l'agroalimentaire et la chaîne de valeur. Cette "escapade entrepreneuriale" - chapeautée par la Chambre de commerce et d'industrie du Niger (CCIN)...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter