Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : aide française pour les travaux du métro d’Abidjan

Le futur métro d’Abidjan desservira l’agglomération d’Abidjan, en partant d’Anyama au Nord à l’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny au Sud, en passant par le  quartier d’affaires du Plateau.

 Le financement du métro d’Abidjan est finalement bouclé. La Côte d’Ivoire vient de bénéficier d’un appui financier de la France de 2,1 milliards d’euros ; environ 1 394 milliards de franc CFA, étalés sur la période 2017-2020.

Une partie des fonds d’investissement devrait être dédiée au projet du métro d’Abidjan. Une mission française effectuée en Côte d’Ivoire les 12 et 13 juillet a confirmée l’aide alors que le pays connaît quelques remous sécuritaires et des incertitudes économiques. Selon le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, cette aide financière permettra de mener à biens des opérations prévues dans «certains secteurs prioritaires inscrits au Plan national de développement 2016-2020». Il s’agit des des secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation, qui sont tous porteurs de projets, et qui ont mobilisé l’attention des bailleurs français, à hauteur de 725 millions d’euros (475 milliards de Fcfa).

1,4 milliard d’euros (918,34 milliards de Fcfa), est dédié au financement financement de la ligne 1 du projet de métro d’Abidjan. Le projet peinait à être mis en œuvre en raison de désaccords entre le gouvernement et les entreprises prestataires. Les négociations s’éternisant, la mise en route des travaux était reportée toujours plus. Grâce à l’aide française les travaux vont dorénavant pouvoir commencer. Le contrat de construction a été accordé à la Société de transports abidjanais sur rail (STAR), dont les capitaux sont détenus un consortium composé des français Bouygues (33%) et Keolis (filiale de la SNCF avec 25%), et des coréens Hyundai Rotem (33%) et Dongsan engineering (9%). La ligne 1 d’Abidjan compte 37,9 kilomètres. Elle devra assurer le transport de quelque 300 000 passagers par jour.

Source : La Tribune Afrique

 

Le leader de l'Ira, mouvement politique qui lutte contre l'esclavagisme patenté en Mauritanie, est monté une nouvelle fois au créneau pour dénoncer une communication étatique à deux vitesses dans ce triste dossier. "Je suis d’accord avec le chef de l’Etat (Mohamed Ahmed El-Ghazouani) quand il dit que la Mauritanie n’institutionnalise...
La Mauritanie présente une singularité dans le monde arabe en attestant d'un taux de divorce oscillant entre 42 et 49 %, selon les estimations, bien que le gouvernement ne corrobore pas ces chiffres. Plus curieux encore, ce sont les femmes qui sont souvent à l'origine des ruptures.  D'après le site...
Une conférence de presse animée par l’association Les Victimes de Guillaume Soro (VGS) a eu lieu lundi 25 novembre 2019, à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau. À cette occasion, le mouvement présidé par Kader Doumbia, ex-membre des Forces nouvelles (FN), a dénoncé les pratiques inorthodoxes de l’ex-secrétaire général des...
TRIBUNES LIBRES
Un an après le lancement officiel de l’Open Sky africain,...

S’inscrire à la Newsletter