Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : aide française pour les travaux du métro d’Abidjan

Le futur métro d’Abidjan desservira l’agglomération d’Abidjan, en partant d’Anyama au Nord à l’aéroport international Félix-Houphouët-Boigny au Sud, en passant par le  quartier d’affaires du Plateau.

 Le financement du métro d’Abidjan est finalement bouclé. La Côte d’Ivoire vient de bénéficier d’un appui financier de la France de 2,1 milliards d’euros ; environ 1 394 milliards de franc CFA, étalés sur la période 2017-2020.

Une partie des fonds d’investissement devrait être dédiée au projet du métro d’Abidjan. Une mission française effectuée en Côte d’Ivoire les 12 et 13 juillet a confirmée l’aide alors que le pays connaît quelques remous sécuritaires et des incertitudes économiques. Selon le chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, cette aide financière permettra de mener à biens des opérations prévues dans «certains secteurs prioritaires inscrits au Plan national de développement 2016-2020». Il s’agit des des secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation, qui sont tous porteurs de projets, et qui ont mobilisé l’attention des bailleurs français, à hauteur de 725 millions d’euros (475 milliards de Fcfa).

1,4 milliard d’euros (918,34 milliards de Fcfa), est dédié au financement financement de la ligne 1 du projet de métro d’Abidjan. Le projet peinait à être mis en œuvre en raison de désaccords entre le gouvernement et les entreprises prestataires. Les négociations s’éternisant, la mise en route des travaux était reportée toujours plus. Grâce à l’aide française les travaux vont dorénavant pouvoir commencer. Le contrat de construction a été accordé à la Société de transports abidjanais sur rail (STAR), dont les capitaux sont détenus un consortium composé des français Bouygues (33%) et Keolis (filiale de la SNCF avec 25%), et des coréens Hyundai Rotem (33%) et Dongsan engineering (9%). La ligne 1 d’Abidjan compte 37,9 kilomètres. Elle devra assurer le transport de quelque 300 000 passagers par jour.

Source : La Tribune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...