Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara bloque le prix de quatre denrées alimentaires
Alassane Ouattara régulation prix alimentaires

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, continue sa lutte contre la cherté de la vie. Le prix de quatre denrées alimentaires de première nécessité va ainsi être bloqué par Abidjan, et cela durant les six prochains mois.

Selon Jeune Afrique, “le chef de l’État a réactivé ce dispositif lors du Conseil des ministres du mercredi 12 juillet; un système qui permettra d’éviter des pénuries artificielles provoquées par certains acteurs de la chaîne de production pour doper les prix.”

Les produits concernés sont l’huile, le riz, le sucre et la tomate concentrée. Ces derniers sont en effet soumis à une inflation régulière. Le gouvernement se devait donc d’agir et il a pris ses responsabilités sur ce dossier.

Un geste fort de l’Etat

Initialement, deux problèmes viennent complexifier la maîtrise du prix de ces denrées. Soit la Côte d’Ivoire ne produit pas assez, c’est le cas du riz (1,33 millions de tonnes produite sur le territoire, 1,4 millions importée), soit les cours internationaux perturbent la régulation tarifaire nationale, c’est le cas du sucre.

Pour ce dernier produit, le ministre du Commerce, des PME et de l’Artisanat, Souleymane Diarassouba, s’est montré très ferme :

“Nous interviendrons au niveau des nombreux intermédiaires qui agissent sur les marges car une grande partie de ces intermédiaires évoluent dans l’informel.”

Le média rappelle par ailleurs que d’autres mesures portant sur le transport et l’encadrement des loyers feront également l’objet de mesure gouvernementales à l’avenir. Mais aucun calendrier n’a encore été communiqué sur ce point.

Source : Jeune Afrique 

 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pour faire face à une demande croissante en électricité du pays et palier les coupures régulières liées aux insuffisances des réseaux électriques existants, la Côte d’Ivoire initie un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de Côte d’Ivoire (PRODERCI) d’un coût de 822 millions de dollars. Le projet...
Les startup africaines lèvent 168 millions d'euros au premier trimestre 2018, signe de bonne santé de l’écosystème de l’innovation. Les fondations et les bailleurs de fonds sont les principaux contributeurs aux levées de fonds des jeunes pousses. Le monde des startups a le vent en poupe. Ainsi selon l'organisation WeeTracker...
Le ministère de la culture, des arts et du tourisme du Burkina annonce la deuxième édition de l'«appel à projets culturels et touristiques». Le fonds global dotera des projets des acteurs culturels et touristiques burkinabés La seconde édition de l'«appel à projets culturels et touristiques» est lancée sous la houlette...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter