Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : vigilance renforcée autour de la dengue
Dengue Côte d'Ivoire Virus

Alors qu’un premier cas de dengue est apparu en Côte d’Ivoire il y a deux mois, le virus a proliféré depuis sur le territoire. La vigilance est de rigueur. 

La BBC relaie en effet que « plus de 380 cas suspects ont été enregistrés fin juin dernier, principalement dans la commune de Cocody, à Abidjan. » 130 malades sont aujourd’hui répertoriés officiellement par l’institut Pasteur.

L’Institut national d’hygiène publique (INHP) confirment parallèlement deux décès, mais le lien de cause à effet avec la dengue reste encore à établir, précise le docteur Daouda Coulibaly, chef du service de la surveillance épidémiologique.

Les autorités sanitaires locales ont donc décidé de durcir les mesures de contrôle et de sensibilisation sur ce dossier. Mais il n’est pour le moment pas question d’entrer dans la sinistrose, confient leurs dirigeants.

Cocody, commune la plus touchée

Géographiquement, la commune de Cocody (Abidjan) représente la zone la plus friable. « C’est clairement le foyer de l’épidémie, même si des cas ont également été détectés à Abobo ou à Marcory », explique l’intéressé. Les études de l’INHP tendent en effet à démontrer que la transmission du virus s’est faite localement.

Ainsi, relaie Jeune Afrique, « pour éviter toute propagation de cette maladie, contre laquelle il n’existe encore aucun traitement spécifique, des opérations de démoustication et de destruction de gîtes larvaires ont d’abord été menées à Cocody, avant d’être étendues à d’autres communes. »

Pour autant, D.Coulibaly a tenu à tempérer cet état de fait : « Nous ne sommes pas particulièrement inquiets : il est vrai que le nombre de cas est important, mais ce n’est pas la première fois que nous y sommes confrontés et nous avons les compétences pour y faire face. »

Sources : BBC et Jeune Afrique 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les causes de la mort de trois manifestants lors du blocage d’un convoi militaire français au Niger en novembre 2021 demeurent inconnues. En décembre 2021, le président nigérien avait ouvert une enquête sur les affrontements qui avaient éclaté au passage d’un convoi de l’opération « Barkhane ». Or le 17 mai, le gouvernement a annoncé...
Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19...
Le porte-parole du gouvernement a annoncé que le Mali envisage de « se retirer de tous les organes » du G5 Sahel créé en 2004.   Le Mali se retire du G5 Sahel. Les autorités maliennes, ont annoncé le 15 mai « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...