Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : la croissance boostée au premier trimestre
Ghana COvid-19

Accra a vu sa croissance s’accélérée au premier trimestre 2017 en affichant une hausse de 2,2% par rapport au cru 2016 (6,6% contre 4,4 l’année dernière à la même période). 

Selon le site Financial Afrik, qui s’appuie sur les données du service de statistique national, “la valeur du PIB au premier trimestre 2017 était de 44,73 milliards de Cedis ghanéens (10,13 milliards de dollars), par rapport à 36,3 milliards (8,26 milliards de dollars) au cours de la période correspondante de 2016.”

Le média ajoute dans la foulée que “le secteur de l’industrie a enregistré le taux de croissance le plus élevé de 11,5%, suivi du secteur agricole avec 7,6% et le secteur des services en troisième position avec une croissance de 3,7%.”

Néanmoins, la surprise la plus importante est venue du secteur de la pêche avec une évolution de 31,6 points. Quant à la filière forestière, cette dernière fait office de mauvais élève en attestant du taux de croissance le plus bas (3,4%).

Source : Financial Afrik

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...