Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia/élections générales : qui pour succéder à Ellen Johnson Sirleaf ?
Liberia Election Présidentielle Législatives

Le Liberia lancera le 10 octobre prochain le coup d’envoi des élections présidentielles et législatives locales avec en ligne de mire un nouveau chef d’Etat puisque Ellen Johnson Sirleaf ne peut plus se représenter après deux mandats présidentiels successifs. 

Selon Koaci, “la Commission Nationale des Elections (CNE) a annoncé avoir enregistré 26 partis politiques pour la présidentielle et les législatives qui se tiendront le 10 octobre dans le pays.”

Le média ajoute que “les scrutins à venir permettront aux libériens d’élire un nouveau Président de la république et 73 députés.”

Georges Weah comme favori ?

Parmi les favoris à la fonction suprême figurent le vice-président, Joseph Boakai, soutenu par la présidente sortante ainsi que l’ancienne star du ballon rond et actuel sénateur, Georges Weah.

L’intéressé, très populaire auprès des Libériens, tendra de conjurer le sort après plusieurs échecs à la présidentielle.

Pour consulter la liste des partis engagés, c’est ici.

Source : Koaci 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...