Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : des mutins de la police demande leur réintégration
Burkina Police Mutins Réintégration

136 policiers burkinabè ayant participé à des actes de mutineries en 2011 furent sanctionnés et radiés par le gouvernement en 2012. Aujourd’hui, ces derniers se sentent lésés et demandent à être réintégrés au sein des forces de sécurité locales

Ces derniers avaient été révoqués par les autorités en raison “de faits d’insubordination, de comportement attentatoire à l’honneur et à l’éthique du corps (policier).”

Le porte-parole des policiers radiés, Mahamadi Tidiga, martèle en effet qu’ils ont faits office “de bouc-émissaires”. L’intéressé met avant “un rapport d’enquête publié en mai 2017 sur la gestion des ressources au sein de la police nationale dont les conclusions accablent certains des supérieurs hiérarchiques des policiers révoqués.”

La corruption comme moyen de pression

La porte-parole des familles des policiers révoqués, Danwéré Sou Kam, persiste et signe dans la foulée en prenant à partie le gouvernement : “S’ils ont été révoqués pour des actes d’indiscipline, quelles sanctions seront réservées à ceux qui ont détourné des milliards de francs CFA ?”, s’exclame-t-elle.

Le directeur générale de la police,  Jean Bosco Kienou, s’est quant à lui contenté de botter en touche : “Le message va être transmis à qui de droit. Votre mot parviendra là où il doit être transmis.”

Source : Jeune Afrique 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter