Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire/CAN : premier match qualificatif et premier accroc pour la Selefanto
CAN 2019 Côte d'Ivoire Guinée

La sélection ivoirienne de football a connu une terrible désillusion contre la Guinée samedi 10 juin à Bouaké lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2019. Les Éléphants ont été battus (3-2) malgré un doublé de Seydou Doumbia.

Le début de mandat du coach Marc Wilmots sous l’égide des Oranges s’apparente décidément à un véritable échec.

Lourdement battus dimanche dernier aux Pays-Bas, les Ivoiriens ont enchaîné hier contre les Guinéens avec une défaite inaugurale dans cette phase qualificative de la CAN, qui plus est à domicile au Stade de la Paix.

L’attaquant du FC Bâle (Suisse), S.Doumbia, avait pourtant remis une copie très propre avec un doublé chirurgical (14′ et 62′) finalement sans conséquence pour les hommes de Lappé Bangoura.

De nombreux regrets

Au contraire, c’est le jeune Naby Keïta (22 ans), auteur d’une saison splendide en Allemagne au RB Leizpig, qui a donné la victoire aux siens; un scénario cruel alors que le match nul se profilait doucement mais sûrement (79′).

Auparavant, l’attaquant de Bastia, Sadio Diallo (32′), et celui de Bordeaux, François Kamano (66′), avaient tour à tour répondu aux assauts de la Selefanto.

L’échec est d’autant plus regrettable que l’équipe ivoirienne s’était “engagée” à remporter ce match afin d’honorer la mémoire de l’international Cheick Tioté, décédé cette semaine lors d’une séance d’entrainement avec son club du Beijing Enterprises (D2 chinoise).

Source : L’Equipe

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abou Musab Al-Barnaoui, le chef du groupe djihadiste nigérian Iswap, affilié au groupe État islamique (EI), Abou Musab Al-Barnaoui, est mort ; selon l’annonce de l’armée nigériane. Abou Musab Al-Barnaoui le chef du groupe djihadiste nigérian Iswap, était à la tête de la Province ouest-africaine de l’EI, groupe djihadiste né en 2016...
En compétition, dix-sept longs-métrages pour l’Etalon d’or du Yennenga.  Au Burkina Faso se déroule actuellement le plus grand festival de cinéma d’Afrique prénommé « le Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou » (Fespaco). Le festival se déroule cette année dans un contexte singulier, alors que le pays subit...
Emmanuel Macron veut un véritable changement dans les rapports entre la France et les pays africains qu’elle a colonisés. Mais le paternalisme français perdure et en dépit de sa bonne volonté affichée, la « rupture du cordon ombilical », de plus en plus réclamée sur le continent africain, tarde à se...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...