Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal/législatives : l’ex-président Wade brigue une place de député
Abdoulaye Wade législatives Sénégal

L’ex-chef d’État sénégalais, Abdoulaye Wade (91 ans), conduira une liste d’opposition lors des élections législatives actées au 30 juillet prochain. Le maire de Dakar, Khalifa Sall, qui purge actuellement une peine d’emprisonnement pour des détournement de fonds publics présumés, mènera quant à lui une liste distincte, et cela sous la même bannière.

Selon Le Monde, “la liste dirigée par l’ex-président (2000-2012) a été annoncée lundi soir après l’éclatement d’une coalition plus large de l’opposition, formée de 40 à 50 partis, mouvements et associations dont des partisans de Khalifa Sall.”

Le communiqué du groupement indique par ailleurs que A.Wade “sera investi comme tête de liste par une coalition d’une vingtaine de partis et associations.”

L’opposition en eaux troubles

Cette scission était dans l’air depuis plusieurs semaines en raison d’un désaccord tenace entre les partisans du Parti démocratique sénégalais (PDS) soutenant Wade, et les proches du maire de Dakar, sur le choix d’un leader commun pour l’étape législative.

Ces deux mouvements auront pour ambition de proposer une alternative à la politique du président en place, Macky Sall, qui détient actuellement une majorité à l’Assemblée.

Source : Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Togo en dépit des crises multiples qu’elle subit, accumule les performances et réalise des progrès dans les secteurs économiques. Classé 137ème au du classement général Doing Business de la Banque mondiale (BM), le Togo gagne 19 points. Le pays est classé en seconde position des «Top Perfomer» en Afrique...
Accra a vu naître la semaine dernière la bourse ghanéenne des matières premières. C’est la première en son genre en Afrique de l’Ouest. L’objectif est de garantir aux agriculteurs l’accès aux marchés, d’assurer la stabilité des prix, et améliorer la productivité du secteur agricole.  C’est le président lui-même, Nana Akufo-Addo...
Face à l'attentisme et au cynisme du gouvernement mauritanien - dont les efforts pour éradiquer l'esclavage sur le territoire restent mineurs - les Etats-Unis ont décidé de sanctionner le pays sur le plan économique. Et de supprimer son statut de partenaire commercial privilégié en Afrique à compter du 1er janvier 2019....
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter