Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal/législatives : l’ex-président Wade brigue une place de député
Abdoulaye Wade législatives Sénégal

L’ex-chef d’État sénégalais, Abdoulaye Wade (91 ans), conduira une liste d’opposition lors des élections législatives actées au 30 juillet prochain. Le maire de Dakar, Khalifa Sall, qui purge actuellement une peine d’emprisonnement pour des détournement de fonds publics présumés, mènera quant à lui une liste distincte, et cela sous la même bannière.

Selon Le Monde, “la liste dirigée par l’ex-président (2000-2012) a été annoncée lundi soir après l’éclatement d’une coalition plus large de l’opposition, formée de 40 à 50 partis, mouvements et associations dont des partisans de Khalifa Sall.”

Le communiqué du groupement indique par ailleurs que A.Wade “sera investi comme tête de liste par une coalition d’une vingtaine de partis et associations.”

L’opposition en eaux troubles

Cette scission était dans l’air depuis plusieurs semaines en raison d’un désaccord tenace entre les partisans du Parti démocratique sénégalais (PDS) soutenant Wade, et les proches du maire de Dakar, sur le choix d’un leader commun pour l’étape législative.

Ces deux mouvements auront pour ambition de proposer une alternative à la politique du président en place, Macky Sall, qui détient actuellement une majorité à l’Assemblée.

Source : Le Monde

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter