Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana/Armée : un capitaine lynché par erreur par la foule
Capitaine Maxwell Mahama Ghana

Le Capitaine Maxwell Mahama, qui officie dans l’armée ghanéenne, a été pris à partie par erreur lundi 29 mai à Diaso dans le district de Upper Denkyira. Ce dernier a été confondu avec un voleur et n’a pas survécu.

Selon le site Koaci, “le défunt était un sous-officier du 5ème bataillon d’infanterie du camp Burma situé à Accra. Dans le cadre de ses fonctions, il était détaché à Denkyira Boase.”

Le communiqué des Forces Armées (GAF) indique par ailleurs que le malheureux faisait du sport lorsque l’incident s’est produit. Des femmes présentes sur les lieux ont alors cru reconnaître un pistolet sous ses habits et ont alerté plusieurs personnes venues immédiatement en renfort :

“Le Capitaine n’était pas uniforme et a demandé à la foule de ne pas le lyncher car il était soldat et non un criminel. Cependant, il n’a pas été écouté et a été lynché jusqu’à que mort (s’en suive).”

Les criminels en fuite

Toujours selon la même source, la foule aurait agi de la sorte en raison de l’insécurité prégnante qui règne localement via des attaques à mains armées. Constatant leur erreur, certains individus ont même fui la localité dans la foulée. Une enquête a été ouverte par le GAF, alors que le ministère de la Défense a déjà dépêché sur place 35 militaires et deux officiers.

Source : Koaci

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...