Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Visite au Mali du président Macron qui confirme l’engagement français contre le djihadisme

Le nouveau président en visite à Gao le 19 mai a assuré le Mali de la continuité de la présence militaire française sur le sol malien et a confirmé l’engagement de la France en évoquant une accélération des opérations contre les groupes djihadistes.

En visite auprès des troupes françaises Emmanuel Macron a déclaré lors d’une conférence de presse commune avec Ibrahim Boubacar Keïtaa que « La France est engagée depuis le début à vos côtés et ce que je suis venu ici vous dire  de manière très claire, c’est qu’elle continuera à l’être, de la même manière ».

Le nouveau président français a appelé à une « accélération » du processus de paix, deux ans après la signature d’un accord négocié pendant de longs mois à Alger, entre le gouvernement malien, les groupes armés  pro-Bamako, et l’ex-rébellion à dominante touareg. Il a également déclaré qu’un partenariat avec l’Allemagne pour la sécurité du Mali était d’actualité et qu’il en avait parlé avec la chancelière Angela Merkel. « Ma volonté, dans le cadre de nos engagements en Afrique sur le plan militaire, c’est de faire davantage encore avec l’Europe c’est de faire davantage avec l’Allemagne ». Le pragamtiqme cher au nouveau président a été également loué, puisque le président Macron a précisé qu’il fallait regarder de façon pragmatique sous quelle forme chacun peut intervenir soulignant les contraintes éventuelles de l’Allemagne en terme d’engagement militaire.

Ainsi la France continuera au nom de l’Europe toute entière à contribuer à la sécurité du Mali « mais d’autres pays européens peuvent en faire davantage pour le développement » a ajouté le président Macron qui a insisté sur la volonté de la France de contribuer au développement et à la sécurité du pays. Il a ainsi été décidé que l’Agence française de développement (AFD) interviendrait à hauteur d’« un peu plus de 470 millions d’euros d’aides ont été décidés sur la zone pour les années à venir, pour accompagner cet effort militaire » selon les annonces de M. Macron.

Source : Le Monde Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...