Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : levée de fonds réussie sur les marchés financiers

L’emprunt obligataire international émis par le Sénégal le 16 mai 2017 a rencontré le succès enregistrant un volume total de 7,7 milliards de dollars.

L’Eurobond émis par le Sénégal sur le marché international des capitaux a fait le bonheur des investisseurs du monde entier, friands de ces obligations souveraines, les troisièmes émises par l’Etat sénégalais. Avant même l’ouverture des marchés nord-américains, les souscriptions ont été nombreuses. De l’ordre de 4 milliards avec un taux moyen enregistré de 6,5%. La clôture de la journée a vu le volume de souscriptions atteindre 7,7 milliards de dollars avec un taux final de 6,25% pour une maturité de 15 ans. Selon les observateurs le Sénégal a bonne réputation sur les marchés financiers et les résultats des deux dernières obligations souveraines affichent des rendements respectivement de 4,6% et 5,7%. Autre facteur explicatif  de ce succès : le marché international des capitaux a tendance à conserver les titres obligataires à des rendements sous le taux de 5%.

L’objectif de cette opération d’emprunt est de réunir les fonds pour les projets d’infrastructure du plan «Sénégal Emergent» et ainsi, pouvoir porter le taux de croissance à 7%. Le gouvernement sénégalais se félicite donc de cet excellent résultat ainsi que le souligne Amadou Ba, le ministre sénégalais de l’Economie, des finances et du plan : «Le Sénégal réalise une bonne performance sur le marché financier international, dans un contexte incertain pour les émissions souveraines du continent africain». « Les investisseurs ont dit leur satisfaction liée aux performances économiques du Sénégal, notamment sa forte croissance, sa politique budgétaire prudente et sa maîtrise de l’endettement » » précise-t-on  au ministère des Finances. Compte-tenu de la performance de l’opération, la notation du crédit souverain du Sénégal sera revue à la hausse par l’agence Moody’s et passera de B1 positif à Ba3.

On observe de manière générale que les investisseurs internationaux portent un intérêt grandissant à la dette africaine. Les Etats africains ont ainsi pu lever plus de 7 milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux entre 2013 et 2014.

Source : La Tribune Afrique

 

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que le Cameroun s'est vu retirer l'organisation de la CAN 2019 pour des raisons de retards logistiques, techniques et financiers, la Confédération africaine de football (CAF) a décidé en contrepartie que la CAN 2021, promise à la Côte d'Ivoire, sera finalement organisée... par le Cameroun. Abidjan devra en conséquence...
Régulièrement victime d’inondations catastrophiques, la capitale mauritanienne dispose désormais d'un dispositif d’assainissement des eaux digne de ce nom. De quoi limiter les impondérables et surtout fournir la population avec efficacité. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a coupé vendredi 30 novembre le ruban du premier réseau d’assainissement moderne de...
Les autorités de Côte d’Ivoire ont annoncé la semaine dernière ; le 28 novembre la création d'un comité de suivi des projets financés ou cofinancés par la Chine en faveur de la Côte d'Ivoire.  Afin d’accompagner au mieux les projets financés ou cofinancés par leurs partenaires Chinois, les autorités ivoiriennes ont...
TRIBUNES LIBRES
« La critique est aisée, mais l’art est difficile » a-t-on coutume...

S’inscrire à la Newsletter