Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : levée de fonds réussie sur les marchés financiers

L’emprunt obligataire international émis par le Sénégal le 16 mai 2017 a rencontré le succès enregistrant un volume total de 7,7 milliards de dollars.

L’Eurobond émis par le Sénégal sur le marché international des capitaux a fait le bonheur des investisseurs du monde entier, friands de ces obligations souveraines, les troisièmes émises par l’Etat sénégalais. Avant même l’ouverture des marchés nord-américains, les souscriptions ont été nombreuses. De l’ordre de 4 milliards avec un taux moyen enregistré de 6,5%. La clôture de la journée a vu le volume de souscriptions atteindre 7,7 milliards de dollars avec un taux final de 6,25% pour une maturité de 15 ans. Selon les observateurs le Sénégal a bonne réputation sur les marchés financiers et les résultats des deux dernières obligations souveraines affichent des rendements respectivement de 4,6% et 5,7%. Autre facteur explicatif  de ce succès : le marché international des capitaux a tendance à conserver les titres obligataires à des rendements sous le taux de 5%.

L’objectif de cette opération d’emprunt est de réunir les fonds pour les projets d’infrastructure du plan «Sénégal Emergent» et ainsi, pouvoir porter le taux de croissance à 7%. Le gouvernement sénégalais se félicite donc de cet excellent résultat ainsi que le souligne Amadou Ba, le ministre sénégalais de l’Economie, des finances et du plan : «Le Sénégal réalise une bonne performance sur le marché financier international, dans un contexte incertain pour les émissions souveraines du continent africain». « Les investisseurs ont dit leur satisfaction liée aux performances économiques du Sénégal, notamment sa forte croissance, sa politique budgétaire prudente et sa maîtrise de l’endettement » » précise-t-on  au ministère des Finances. Compte-tenu de la performance de l’opération, la notation du crédit souverain du Sénégal sera revue à la hausse par l’agence Moody’s et passera de B1 positif à Ba3.

On observe de manière générale que les investisseurs internationaux portent un intérêt grandissant à la dette africaine. Les Etats africains ont ainsi pu lever plus de 7 milliards de dollars sur les marchés financiers internationaux entre 2013 et 2014.

Source : La Tribune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le 5 mars dernier, à Yamoussoukro, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé, devant les parlementaires réunis en Congrès, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020. Ce tournant historique dans l’histoire de la Côte d’Ivoire a été motivé par une volonté de « transférer le...
Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et...
Après avoir fermé ses voies aériennes et terrestres, Nouakchott a instauré jeudi 19 mars un couvre-feu dans tout le pays dans le but d'enrayer la prolifération du nouveau coronavirus sur son territoire. Selon l'agence de presse chinoise, Xinhua, ce dernier débutera à compter du vendredi 20 mars entre 20 heures...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter