Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Les autorités ivoiriennes et ghanéennes souhaitent davantage protéger la rivière Bia
Rivière Bia Côte d'Ivoire

Le président Ouattara recevra prochainement à Abidjan son homologue ghanéen, Nana Akufo-Addo, afin de densifier les mesures destinées à assurer la survie de la rivière Bia

Les discussions se focaliseront principalement sur la présence massive d’orpailleurs illégaux tout au long du cours d’eau, dont l’activité d’extraction minière à long terme le pollue largement. Et cela via le brassage conséquent de dépôts argileux qui impactent irrémédiablement  les sources d’eau communes aux deux pays.

Le site Koaci rapporte par ailleurs que « la rivière commence à changer de couleur et que la station de pompage d’eau brute installée en bordure de la Bia a été fermée en raison de la dangerosité liée à la consommation d’eau et l’augmentation des coûts de traitement. »

Un dossier environnemental fondamental

Abidjan et Accra souhaitent donc intensifier la lutte contre ce fléau en intensifiant les contrôles, alors que « la société ivoirienne de distribution, SODECI, a également fermé son usine de traitement dans la région (pour la même raison). Cette dernière servant de source d’eau essentielle aux habitants de Bianouan, a l’Est de la Côte d’Ivoire. »

Source : Koaci

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Assemblée nationale du Sierra Leone, a voté à l’unanimité une loi pour qu’un tiers des députés soient des femmes. Maintenant que le texte a été approuvé, il doit être signé par Julius Bio, le président, afin d’entrer en vigueur. C’était l’une des grandes promesses de campagne présidentielle de 2918 du...
Une étude collective parue dans « L’Information psychiatrique (Cybercriminalité et occultisme chez des adolescents ivoiriens) » menée par l’anthropologue ivoirien Paulin Konan, chargé de recherches à l’Institut national de santé publique (INSP), révèle le lien entre cybercriminalité et maraboutage. « Je suis obligé d’attacher les Blancs pour qu’ils puissent m’envoyer l’argent sans s’en...
Moussa Dadis Camara, qui devait comparaître pour le massacre de septembre 2009, s’est vu renvoyé son affaire au 12 décembre 2022. « Vous avez une semaine, M. Camara, l’audience est levée », s’est ainsi exprimé Ibrahima Sory Tounkara, le président du tribunal où paraissait Moussa Dadis Camara, après seulement douze minutes passées...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...