Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Les autorités ivoiriennes et ghanéennes souhaitent davantage protéger la rivière Bia
Rivière Bia Côte d'Ivoire

Le président Ouattara recevra prochainement à Abidjan son homologue ghanéen, Nana Akufo-Addo, afin de densifier les mesures destinées à assurer la survie de la rivière Bia

Les discussions se focaliseront principalement sur la présence massive d’orpailleurs illégaux tout au long du cours d’eau, dont l’activité d’extraction minière à long terme le pollue largement. Et cela via le brassage conséquent de dépôts argileux qui impactent irrémédiablement  les sources d’eau communes aux deux pays.

Le site Koaci rapporte par ailleurs que “la rivière commence à changer de couleur et que la station de pompage d’eau brute installée en bordure de la Bia a été fermée en raison de la dangerosité liée à la consommation d’eau et l’augmentation des coûts de traitement.”

Un dossier environnemental fondamental

Abidjan et Accra souhaitent donc intensifier la lutte contre ce fléau en intensifiant les contrôles, alors que “la société ivoirienne de distribution, SODECI, a également fermé son usine de traitement dans la région (pour la même raison). Cette dernière servant de source d’eau essentielle aux habitants de Bianouan, a l’Est de la Côte d’Ivoire.”

Source : Koaci

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter