Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : la 10ème édition du Femua remporte un franc succès
Femua Côte d'Ivoire Musique

La 10 ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua 25-30 avril 2017), créé par A’Salfo, le leader de Magic System, n’a pas manqué de faire lever les foules ivoiriennes venues acclamer dans tout le pays des stars de la chanson telles que Salif Keita, Black M ou encore Singuila. 

Selon Jeune Afrique, qui couvrait l’ensemble de l’évènement, les organisateurs du Femua ont rendu une copie propre en “relevant parfaitement le défi” d’ambiancer le cœur des fans :

“Gros moyens scéniques pour le son et la lumière, écrans géants retransmettant en direct le show à des points stratégiques du quartier, c’est tout Anoumabo qui vibrait, dansait, chantait, durant le festival, dans la tiédeur de la nuit et le parfum entêtant du poulet grillé.”

Pour autant, il fallait une 10e édition mémorable pour faire oublier la mort brutale de Papa Wemba sur scène l’année dernière, souligne le média qui revient sur la performance des différentes idoles durant la semaine :

“Salif Keïta s’est montré beaucoup plus convaincant que lors de ses dernières dates en Europe. Quant aux artistes ivoiriens Nash, Revolution, DJ Leo, Kiff No Beat, Tiken Jah Fakoly, ils ont réalisé des prestations parfaitement calibrées. Au prix d’un travail acharné. Nash nous révélait par exemple qu’elle avait fait 17 répétitions avec ses danseurs pour ses seules dates du Femua !”

Quant à Black M ou encore Singuila, ces derniers ont néanmoins quelque peu déçu :

Singuila, justement, semblait peu investi dans son concert, échangeant parfois des blagues avec son comparse de show et manager pendant que son DJ faisait le service minimum en fond de scène… ce qui n’a pas empêché une bonne partie du public de chanter ses titres à pleins poumons (…) Black M, seul en scène alors qu’il est généralement accompagné d’une cohorte de danseurs et de musiciens, a également réalisé une prestation un peu fade. Mais qui a enflammé les spectateurs. À tel point que de dangereux mouvements de foule ont fait craindre le pire. Une dizaine de jeunes femmes, évanouies, ont été prises en charge par le Samu.”

Pour rappel, le leader de Magic System a annoncé que le cru 2018 pourrait être encore plus impressionnant. Alpha Blondy, Zaho et La Fouine seraient déjà pressentis pour y participer.

Source : Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Après 3 mois d'arrêt en raison de la pandémie Covid-19, l'aéroport de la capitale libérienne (Monrovia-Roberts) va reprendre progressivement son activité. Le premier vol en direction de Bruxelles (Belgique) a d'ailleurs eu lieu lundi 29 juin. Dans les faits, "tous les voyageurs devront justifier d’un test effectué avant leur départ...
Une plateforme intitulée “African Women in Digital Leadership” a vu le jour en début d'année en Afrique du Sud. De quoi permettre aux femmes de s’inscrire durablement dans le marché numérique local. Selon le site Afrik, d’autres pays africains vont aussi pouvoir profiter de ce précieux outil. En l’état, il...
Dominique Nouvian Ouattara, très engagée dans la lutte contre le travail des enfants dans l’industrie du cacao, en Côte d’Ivoire, a fustigé les conclusions d’un rapport à paraître de NORC, un institut de recherche américain basé à Chicago. C’est un rapport qui, avant même d’être publié, ne passe pas. Le NORC,...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter