Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Suisse maintient en détention l’ex-bras droit de Yahya Jammeh
Ousmane Sonko Gambie

La justice helvétique a annoncé que l’ancien ministre gambien de l’Intérieur, Ousmane Sonko, proche du président sortant,  Yahya Jammeh, était maintenu en détention sur le territoire suisse en raison de forte suspicions de crimes contre l’humanité.

L’ONG Trial est à l’origine de la procédure après avoir relevé de nombreux actes inhumains à l’encontre de la population gambienne lors du règne autoritaire de Jammeh, et cela sous le commandement de Sonko.

Benedict de Moerloose, avocat et responsable du département enquête et droit pénal de la structure, évoque « des charges extrêmement lourdes étayées par plusieurs victimes qui se sont portées parties civiles (sept au total). »

Ce dernier confirme que pour ces sept cas, « il s’agit de tortures extrêmement graves commises par les forces de sécurité et qu’Ousmane Sonko est intervenu à un moment où un autre (dans la procédure). Nous pensons donc qu’il est complice de ces crimes. »

Berne a parallèlement indiqué que la période de détention durerait trois mois supplémentaires afin « d’interroger de nouveaux témoins et d’analyser les documents saisis. »

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement a annoncé avoir dissous le FNDC, principal groupement d’opposition. Le FNDC, une coalition de partis politiques, de syndicats et d’organisations de la société civile a appelé à une nouvelle journée de manifestation le 17 août. En Guinée, le collectif FNDC qui s’oppose à la junte au pouvoir a été...
Ce nouvel assaut djihadiste qui a fait 42 morts s’est déroulé dans un contexte complexe ; alors que le pouvoir malien repousse son historique allié français et se rapproche de la Russie.  Au Mali, quarante-deux soldats maliens ont été tués, dimanche, dans le nord-est près des frontières du Burkina Faso et...
Une manifestation contre le coût élevé de la vie a tourné à l’émeute le 10 août dans la capitale de la Sierra Leone, Freetown. Le 10 août, à Freetown, des manifestations ont dégénéré et causé la mort de deux policiers. Les manifestants protestaient contre la vie chère. Dans le quartier...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...