Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
“Nous pouvons faire reculer le paludisme et sauver nos enfants”
Paludisme Afrique

Alors que le Ghana testera dès 2018 un nouveau vaccin contre le paludisme, Elhadj Diop, un militant qui lutte de longue date contre ce fléau au Sénégal, est monté au créneau pour responsabiliser la population africaine sur les dangers qui en découlent, et cela dans le cadre d’une tribune publiée par Jeune Afrique.

“Tant de personnes vous diront que leur quartier est infesté de moustiques, mais ne prendront aucune initiative pour protéger leurs familles. Tant de personnes ont certes survécu, mais ma fille Ami, ainsi que les milliers de vies emportées chaque année par le paludisme en ont fait les frais.”

Si E.Diop est un homme meurtri, il n’a pas abandonné l’idée de sauver des vies en sensibilisant les Africains aux mesures sanitaires d’usage destinées à lutter contre cette maladie.

“Responsabiliser et être à l’écoute des communautés sont des moyens efficaces de riposte contre le paludisme. Nos caisses de solidarité permettent de palier les difficultés financières de certaines familles mais surtout d’acheter des moustiquaires supplémentaires pour les nouveau-nés – le meilleur cadeau de naissance que l’on peut offrir à mon avis.”

Prévention et travail d’équipe sont donc les véritables maîtres-mots de ce plaidoyer en faveur de la vie tout simplement.

Retrouvez la tribune de Elhadj Diop sur Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En ligne de mire de la lutte contre la corruption, la police et la gendarmerie sont plus particulièrement visés en raison notamment de pots-de-vin prélevés aux vendeurs de produits vivriers.  Le 14 septembre Zoro Epiphane Ballo, le ministre de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de...
  L’ancien homme d’État souffrait du Covid-19. Il est décédé à l’âge de 78 ans.  L’ancien premier ministre de Côte d’Ivoire Charles Konan Banny est mort le vendredi 10 septembre, de complications pulmonaires et respiratoires liées au Covid-19.  L’homme politique ivoirien avait été transféré d’Abidjan à l’hôpital américain de Neuilly. Konan Banny était...
Les dirigeants de la Cédéao (la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) ont répondu leur mécontentements face au coup d’État qui a eu lieu la semaine dernière avec le renversement du président Alpha Condé, en décidant ce mercredi 8 septembre 2021 de suspendre la Guinée des organes de...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...