Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : accord de financement avec la BM pour un projet de distribution, transport et accès à l’électricité

Portant sur une enveloppe de 162 milliards de francs CFA, le projet a pour objectif de renforcer la capacité de transit des lignes et postes des réseaux de transport et de distribution d’électricité.

L’accord portant sur une enveloppe de 162 milliards de francs CFA, a été signé par le ministre ivoirien de l’économie et des finances, Adama Koné lors de la rencontre entre le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly et Makhtar Diop, le vice-président de la BM. Les montants annoncés sont destinés au financement du projet de distribution, transport et accès à l’électricité (PDTAE).

Le PDTAE est un projet d’envergure à quatre composantes. Selon le gouvernement ivoirien, il s’agit de l’électrification rurale et l’accès à l’énergie ; le renforcement de la capacité de transformation du réseau transport et la sécurisation de postes sources ; l’extension, le renforcement et la réhabilitation des réseaux de distribution ainsi que le renforcement des capacités et  la supervision, les études et la gestion de projet.

Selon le ministre de l’économie et des finances, le « développement et la remise à niveau des installations d’alimentation en vue de l’accès des populations à l’électricité partout en Côte d’Ivoire » est une priorité du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara. L’appui au secteur énergétique ne fut pas le seul sujet abordé lors de la rencontre de la BM et du gouvernement ivoirien. La BM a annoncé un appui budgétaire compris entre 100 et 125 millions de dollars. « Nous avons discuté sur les appuis budgétaires à apporter à la Côte d’Ivoire. Les discussions sont avancées et nous espérons dans les mois à venir libérer un appui budgétaire pour la Côte d’Ivoire pour faire face aux besoins de financements de l’économie ivoirienne. Le montant définitif n’a pas été arrêté, mais ça devrait se situer entre 100 ou 125 millions de dollars », a déclaré le vice-président de la Banque mondiale.

A en juger par l’efficacité des négociations, les relations entre la BM et la Côte d’Ivoire sont excellentes. Pour Makhtar Diop, cela se traduit par l’augmentation de l’allocation du cycle 18 de 21%. En décembre 2016 la BM avait ainsi déjà octroyé un crédit d’un montant de 75 millions de dollars au pays, destiné aux réformes des finances publiques et du secteur de l’éducation et de l’énergie.

Source : La Tribune Afrique

AUTEUR: Paul Lauga
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Sierra Leone est désormais dans le collimateur de la FIFA. L'instance internationale accuse en effet le gouvernement d'ingérence politique dans les affaires de la fédération nationale de football (SLFA). La commission sierra-léonaise anti-corruption (ACC) tente en effet d'avoir "le scalp" de plusieurs dirigeants de la SLFA suspectés d'avoir interféré...
Le gouvernement ivoirien souhaite que le secteur privé ne joue plus de rôle de représentation au sein de l'organe de direction du Conseil café-cacao (CCC), le jugeant trop divisé sur la question d'une harmonisation du système de vente du cacao entre Abidjan et Accra. Selon Jeune Afrique, "les autorités (invitent) en...
Alors que la consommation électrique annuelle de l'archipel pourrait doubler entre 2015 et 2020 (de 360 GWh à 670 GWh), les autorités cap-verdiennes visent 100% d'énergies renouvelables d'ici 7 ans. Et cela, afin de diminuer la facture énergétique. "Actuellement, avec une consommation d'électricité de 727 kWh par personne et par an, le Cap-Vert...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter