Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : incendie mortel pendant un rassemblement religieux

Le président sénégalais, Macky Sall a décrété un deuil national de trois jours à partir du mardi 18 avril, après le mortel incendie qui a eu lieu lors d’un pèlerinage à Médina Gounass, (530 km au sud-est de Dakar). Le bilan s’est alourdi à 29 morts, alors qu’une cinquantaine de blessés sont soignés à Tambacounda.

L’incendie s’est déclaré le 12 avril à Médina Gounass, un site de retraite spirituelle où se réunissent chaque année des milliers de musulmans lors du « Daaka ». Musulmans sunnites à plus de 90%, les Sénégalais pratiquent un islam dominé part d’importantes confréries soufies, notamment celles des tidianes, des mourides, des qadres et des layènes. Alors que la cause a été identifiée, les services de santé sont mobilisés pour la prise en charge de dizaines de blessés qu’il faut répartir au sein des services hospitaliers de la région de Dakar. Les blessures constatées sont soit des brulures graves, soit des chocs dues aux bousculades lors de la panique engendrée par l’incendie.

Il apparaît que l’explosion d’une bouteille de gaz est à l’origine d’un départ de feu qui s’est rapidement propagé, dans la localité qui voit sa population doublée lors de son traditionnel Daaka (veillée de prières).

En l’absence de points d’eau, les secours arrivés sur les lieux n’ont pas pu circonscrire l’incendie. Selon Le Quotidien, le bilan constaté est lourd : « c’est le bilan le plus lourd en pertes humaines qu’un incendie ait jamais causé dans ce site de retraite spirituelle annuelle. En 2010, un incendie du genre avait causé six morts et plusieurs blessés ». Le bilan continue d’ailleurs de s’alourdir.

On se souvient que ce n’est pas la première fois que le Daaka de Médina Gounass connaît des incendies. Ce fut le cas en 2010 et 2014 mais également en 1971 et 1987. Ce drame est néanmoins le plus tragique, considérant le nombre de victimes.

Sources : Le Monde Afrique, RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les causes de la mort de trois manifestants lors du blocage d’un convoi militaire français au Niger en novembre 2021 demeurent inconnues. En décembre 2021, le président nigérien avait ouvert une enquête sur les affrontements qui avaient éclaté au passage d’un convoi de l’opération « Barkhane ». Or le 17 mai, le gouvernement a annoncé...
Selon Geneviève Begkoyian, responsable santé à l’Unicef en République démocratique du Congo, on assiste à une véritable « catastrophe » en Afrique en matière de couverture vaccinale. En cause, la pandémie de Covid-19. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Unicef se sont exprimés sur les effets de la pandémie de Covid-19...
Le porte-parole du gouvernement a annoncé que le Mali envisage de « se retirer de tous les organes » du G5 Sahel créé en 2004.   Le Mali se retire du G5 Sahel. Les autorités maliennes, ont annoncé le 15 mai « se retirer de tous les organes et instances du G5 Sahel, y...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...