Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : 13,2% de croissance pour la production agricole

Belle progression du secteur agricole au Bénin, grâce aux différentes mesures mises en place par le gouvernement béninois sur la période 2016-2017.

 « Cette augmentation de la production agricole au cours de cette saison est fondamentalement dû aux mesures d’incitations prises par le gouvernement en faveur des producteurs », a déclaré Delphin Koudandé, le ministre de l’agriculture. Les chiffres communiqués par le ministre de l’agriculture font état de bons résultats. Ainsi le Bénin a récolté 1.814.289 tonnes de céréales entre 2016 et 2017 contre 1.643.227 tonnes entre 2015 et 2016. Les racines et tubercules (manioc et igname surtout) a connu un accroissement de 14,14%, avec 6.128.288 tonnes en 2015 contre 6.994.622 tonnes en 2016.

La production du coton et de l’ananas augmente respectivement de 30,11% et de 24,44%. Quant à la production animale, on observe que la production de la viande est passée de 68.490 tonnes en 2015 à 70.327 tonnes en 2016, pendant que la production de lait est enregistrée à 113.816 tonnes en 2016 versus 112.950 tonnes en 2015. La production avicole quand à elle voit une progression de 15.494 tonnes en 2016 contre 14.740 tonnes en 2015. Grâce à cette croissance de 13,2% le Bénin bénéficie d’une disponibilité alimentaire correcte qui ”demeurera plus ou moins stable” durant toute l’année.

Cependant certains sous-secteurs ne montrent pas les mêmes bons résultats que ceux du secteurs cités ci-avant. Le sous-secteur de la pêche continentale fait choir les résultats du secteur alors que la pêche maritime et de la pêche thonière affichent de bons résultats. La balance commerciale dans le secteur est déséquilibrée. « Les importations de produits de pêche dépassent largement ceux de l’exportation », a déploré Delphin Koudandé. Reste à redoubler d’efforts dans les filières de la pêche continentale et de l’aquaculture pour satisfaire les besoins de la population, satisfaire le marché domestique.

Il est à noter également que le Bénin continue de subir les conséquences de la dévaluation du naira, la monnaie nigériane à l’origine de des méventes dans le secteur agricole béninois.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...