Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Bénin : 13,2% de croissance pour la production agricole

Belle progression du secteur agricole au Bénin, grâce aux différentes mesures mises en place par le gouvernement béninois sur la période 2016-2017.

 « Cette augmentation de la production agricole au cours de cette saison est fondamentalement dû aux mesures d’incitations prises par le gouvernement en faveur des producteurs », a déclaré Delphin Koudandé, le ministre de l’agriculture. Les chiffres communiqués par le ministre de l’agriculture font état de bons résultats. Ainsi le Bénin a récolté 1.814.289 tonnes de céréales entre 2016 et 2017 contre 1.643.227 tonnes entre 2015 et 2016. Les racines et tubercules (manioc et igname surtout) a connu un accroissement de 14,14%, avec 6.128.288 tonnes en 2015 contre 6.994.622 tonnes en 2016.

La production du coton et de l’ananas augmente respectivement de 30,11% et de 24,44%. Quant à la production animale, on observe que la production de la viande est passée de 68.490 tonnes en 2015 à 70.327 tonnes en 2016, pendant que la production de lait est enregistrée à 113.816 tonnes en 2016 versus 112.950 tonnes en 2015. La production avicole quand à elle voit une progression de 15.494 tonnes en 2016 contre 14.740 tonnes en 2015. Grâce à cette croissance de 13,2% le Bénin bénéficie d’une disponibilité alimentaire correcte qui ”demeurera plus ou moins stable” durant toute l’année.

Cependant certains sous-secteurs ne montrent pas les mêmes bons résultats que ceux du secteurs cités ci-avant. Le sous-secteur de la pêche continentale fait choir les résultats du secteur alors que la pêche maritime et de la pêche thonière affichent de bons résultats. La balance commerciale dans le secteur est déséquilibrée. « Les importations de produits de pêche dépassent largement ceux de l’exportation », a déploré Delphin Koudandé. Reste à redoubler d’efforts dans les filières de la pêche continentale et de l’aquaculture pour satisfaire les besoins de la population, satisfaire le marché domestique.

Il est à noter également que le Bénin continue de subir les conséquences de la dévaluation du naira, la monnaie nigériane à l’origine de des méventes dans le secteur agricole béninois.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...