Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La FIFA pourrait sévir après les incidents du match Sénégal-Côte d’Ivoire à Paris
Stade Charlety Côte d'Ivoire Sénégal

Alors que le match amical Sénégal-Côte d’Ivoire a été interrompu à la 88ème minute lundi suite à un envahissement du terrain (Stade Charléty/Paris), la FIFA pourrait décider de sévir.

“Une procédure disciplinaire devrait être ouverte si nécessaire”, confirme l’instance internationale dans un communiqué.

Une décision semble toute logique, poursuivent parallèlement les organisateurs de la rencontre auprès de l’AFP : “A partir du moment où le match ne s’est pas terminé à l’heure prévue, c’est tout à fait normal que la FIFA puisse avoir un oeil sur ce qui s’est passé.”

La rencontre avait pourtant débuté avec des gradins aux trois-quarts vides, mais au bout de quinze minutes ces derniers se sont garnis à vitesse grand V. Les supporteurs des deux sélections étaient visiblement en retard. Nombre d’entre-eux se sont même positionnés dans une tribune derrière les bancs de touches qui n’était pas destinée à être ouverte.

L’enceinte n’était donc pas assez sécurisée et les contrevenants ont donc profité de “cette faille” pour perturber une première fois les débats à la 71ème minute, puis pour clore le spectacle à la 88ème.

Si le retour aux vestiaires des joueurs s’est fait sans heurt, il a néanmoins été rendu particulièrement difficile par la centaine de personnes présentes sur la pelouse.

“Le seul enseignement que l’on peut tirer de cela, c’est que les matches en région parisienne sont relativement compliqués à organiser pour des sélections aussi prestigieuses”, n’a pas manqué de souligner l’organisme qui gérait l’événement.

Source : Eurosport

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Dans un message vidéo diffusé sur Internet, samedi 19 septembre 2020, le président du congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Charles Blé Goudé, s’est exprimé sur la situation politique en Côte d’ivoire.  L’ex-Codétenu de Laurent Gbagbo à la cour pénale internationale, qui demande au président...
L'Archevêché de Conakry est monté au créneau pour dénoncer une expropriation des biens de l'Eglise par les habitants du village de Kendoumayah situé au sein de la préfecture de Coyah. Selon La Croix, les villageois ont barricadé, dimanche 20 septembre, l’entrée et la sortie de Kendoumayah pour procéder au lotissement d’un...
Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter