Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La FIFA pourrait sévir après les incidents du match Sénégal-Côte d’Ivoire à Paris
Stade Charlety Côte d'Ivoire Sénégal

Alors que le match amical Sénégal-Côte d’Ivoire a été interrompu à la 88ème minute lundi suite à un envahissement du terrain (Stade Charléty/Paris), la FIFA pourrait décider de sévir.

“Une procédure disciplinaire devrait être ouverte si nécessaire”, confirme l’instance internationale dans un communiqué.

Une décision semble toute logique, poursuivent parallèlement les organisateurs de la rencontre auprès de l’AFP : “A partir du moment où le match ne s’est pas terminé à l’heure prévue, c’est tout à fait normal que la FIFA puisse avoir un oeil sur ce qui s’est passé.”

La rencontre avait pourtant débuté avec des gradins aux trois-quarts vides, mais au bout de quinze minutes ces derniers se sont garnis à vitesse grand V. Les supporteurs des deux sélections étaient visiblement en retard. Nombre d’entre-eux se sont même positionnés dans une tribune derrière les bancs de touches qui n’était pas destinée à être ouverte.

L’enceinte n’était donc pas assez sécurisée et les contrevenants ont donc profité de “cette faille” pour perturber une première fois les débats à la 71ème minute, puis pour clore le spectacle à la 88ème.

Si le retour aux vestiaires des joueurs s’est fait sans heurt, il a néanmoins été rendu particulièrement difficile par la centaine de personnes présentes sur la pelouse.

“Le seul enseignement que l’on peut tirer de cela, c’est que les matches en région parisienne sont relativement compliqués à organiser pour des sélections aussi prestigieuses”, n’a pas manqué de souligner l’organisme qui gérait l’événement.

Source : Eurosport

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter