Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Un an après, les Ivoiriens rendent hommage aux 19 victimes de Grand-Bassam
Grand-Bassam

Les Ivoiriens se sont déplacés en masse lundi 13 mars pour honorer la mémoire des 19 victimes de l’odieuse attaque de Grand-Bassam, il y a de cela un an. Si le drame est encore dans toutes les têtes, l’heure était au recueillement devant la stèle où est inscrit l’ensemble des noms des victimes.

Le cortège s’est élancé du stade puis a emprunté le pont qui relie la nouvelle ville à l’ancienne cité touristique, avant que la stèle ne soit inaugurée par le maire de Grand-Bassam, Georges Ezaley.

Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a quant à lui « déposé une gerbe à l’entrée de la plage où a eu lieu la tragédie en présence des familles des victimes ainsi que du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, et du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro », souligne par ailleurs France 24.

Des investigations lourdes de conséquence

En janvier dernier, les forces françaises de l’opération Barkhane avaient arrêté quatre personnes dans le nord du Mali. Parmi eux, Mimi Ould Baba Ould Cheikh, l’un des organisateurs présumés de l’attaque. Une information alors confirmée par une source de la sécurité malienne :

« Il est allé un moment en Algérie, puis est revenu à Gao, avant de prendre ses quartiers à Gossi. C’est lui qui a mobilisé les hommes, les moyens, le plan pour attaquer Grand-Bassam. »

Mais les investigations avaient également trouvé une tournure inattendue en août 2016 avec le médiatique procès à Abidjan des sergents Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré, accusés d’avoir entretenu une proximité avec l’un des instigateurs de la tuerie de la station balnéaire.

Source : France 24

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A l’occasion d'un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors de la guerre civile au Liberia a été acquitté.  Dans son jugement, le tribunal finlandais basé à Tampere a considéré que «la défense avait...
Une nouvelle attaque meurtrière au Burkina Faso, dans la localité de Madjoari a fait pour victimes les habitants qui tentaient de fuir.  Le Burkina Faso doit faire face en ce moment à la multiplication des attaques meurtrières de djihadistes s’en prenant aux populations civiles et militaires.  La dernière en date,...
Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.   Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais. Ce sont onze...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...