Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
“Famine par appétit de pouvoir”

Dans une tribune publiée par Jeune Afrique, le dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè, Damien Glez, est monté au créneau pour dénoncer le fléau de la famine dont une dizaine de pays africains sont encore confrontés en 2017 : “Djibouti, Éthiopie, Kenya, Ouganda, Somalie, Soudan du Sud, Nigeria et même Tanzanie.”

L’auteur s’engage ainsi sans concession contre les conflits armés qui semblent se complaire dans cette sinistre constante, nullement mis à mal par les pressions internationales.

La famine 2.0 n’est pas seulement tueuse. Elle est assassine au sens d’un homicide quasiment volontaire, au sens de la culpabilité criminelle de politiciens généralement armés qui déstabilisent des contrées traditionnellement fragiles (…)  Au Soudan du Sud ou dans la province nigériane du Borno, par exemple, on meurt d’une faim négligée, admise ou instrumentalisée par des belligérants qui empêchent un bon usage des fonds humanitaires mobilisés, ne serait-ce qu’en coupant les routes d’approvisionnement.”

Les décideurs internationaux doivent-ils porter le fardeau de cette lente agonie ? A vous d’en juger.

Retrouvez Damien Glez sur Jeune Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le 5 mars dernier, à Yamoussoukro, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a annoncé, devant les parlementaires réunis en Congrès, qu’il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2020. Ce tournant historique dans l’histoire de la Côte d’Ivoire a été motivé par une volonté de « transférer le...
Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et...
Après avoir fermé ses voies aériennes et terrestres, Nouakchott a instauré jeudi 19 mars un couvre-feu dans tout le pays dans le but d'enrayer la prolifération du nouveau coronavirus sur son territoire. Selon l'agence de presse chinoise, Xinhua, ce dernier débutera à compter du vendredi 20 mars entre 20 heures...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter