Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire fait le point sur l’organisation des VIIIe Jeux de la Francophonie

Alors que le coup d’envoi des 8ème Jeux de la Francophonie organisés par la Côte d’Ivoire avancent à grands pas (du 21 au 30 juillet 2017), Abidjan a fait le point sur l’évolution du projet via son ministre, Robert Beugré Mambé.

Ce dernier a assuré que le gouvernement d’Alassane Ouattara prenait très au sérieux les enjeux d’un tel événement :

“Nous allons démontrer de façon argumentée, preuves à l’appui, que notre pays est bien engagé dans l’organisation des Jeux. Le Président de la République suit lui-même de très près les préparatifs qui lui tiennent très à cœur.”

Avant d’indiquer que le gouverneur du District d’Abidjan faisait actuellement un état des lieux des sites en construction et en réhabilitation :

“Sur ce point, les choses se déroulent bien puisque fin mars (la dealine), tous ces chantiers seront opérationnels. Idem pour les autres opérations à mettre en œuvre.”

Il a par ailleurs tenu à rendre hommage à l’ensemble des personnes mobilisées par cette noble cause, que ce soit “les maires, les chefs religieux et coutumiers, les artistes, les journalistes, ou encore la jeunesse.”

Pour rappel, tous les quatre ans lors de l’année post-olympique, les Jeux de la Francophonie invitent sous la bannière de l’amitié la jeunesse de l’espace francophone à se rencontrer au travers d’épreuves sportives et de concours culturels.

Le programme des Jeux

Source : News Abidjan

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...