Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : 15 soldats meurent dans un assaut mené par un groupe terroriste

L’armée nigérienne a déploré la mort de 15 soldats et les blessures de 19 autres suite à une attaque terroriste menée mercredi 22 février contre une patrouille qui évoluait dans la région de Ouallam, proche de la frontière malienne.

Dans l’après-midi du 22 février aux environs de 16 heures (15H GMT), une patrouille des Forces armées nigériennes (FAN) a été attaquée par des éléments terroristes (…) nous déplorons 15 morts, 19 blessés dans nos rangs.”

Le communiqué officiel de Niamey est sans équivoque, le bilan est lourd, très lourd au sein du bataillon local. Les circonstances du drame restent toutefois encore très troubles puisque l’identité des assaillants n’a pas filtré pour le moment.

Le colonel Touré Seydou Albdoula Aziz a néanmoins indiqué que “des opérations de ratissage (avaient) été engagées dans le secteur pour neutraliser les terroristes en fuite.”

Le président Issoufou n’a quant à lui pas tardé à rendre hommages aux victimes sur les réseaux sociaux au nom “du peuple nigérien meurtri.”

Pour rappel, cet événement n’est malheureusement pas un acte isolé puisqu’en novembre dernier cinq soldats perdirent la vie à Bani Bangou lors d’un autre assaut du même type. Quatre éléments furent également portés disparus.

Source : Orange

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les experts médico-légaux de la Police gambienne en collaboration avec la Commission Vérité et réconciliation et réparations ont mis à jour le 17 avril une fosse commune au sein même de la caserne militaire de Yundum à 16 km de Banjul. Selon les premières informations délivrées par les autorités gambiennes,...
Un groupe de députés maliens issu de l'opposition - mais aussi de la majorité fidèle au président, Ibrahim Boubacar Keïta - ont déposé mercredi 17 avril une motion de censure à l'intention du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga. Concrètement, il s'agit ni plus ni moins que d'une grande première pour...
A Praia au Cap-Vert, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a déclaré que serait entériné sous peu le processus législatif qui doit conduire la Guinée-Equatoriale à retirer la peine de mort de son arsenal juridique. Ce retrait constitue une exigence de la feuille de route de la Communauté des pays de langue...
TRIBUNES LIBRES
La Cour pénale internationale vient d’acquitter l’ancien président ivoirien, Laurent...

S’inscrire à la Newsletter