Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : le gouvernement demande un audit de la filière cacao
Cacao Côte d'Ivoire Ghana

Après une campagne 2015-2016 moins convaincante au niveau de l’exportation du cacao, l’Etat ivoirien a décidé de procéder à un audit de la filière afin d’en bonifier la commercialisation pour la session 2016-2017.

Le président Ouattara a acté “la mise en place d’un comité interministériel (chapeauté) par le Premier Ministre en vue d’accélérer le processus de retour à la normalisation et de procéder à un audit du système de commercialisation du Conseil Café-Cacao.”

La nouvelle a été officialisée ce jeudi par le ministre ivoirien de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly. La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de la matière première (1,5 million de tonnes en 2015), compte en effet retrouver ses lettres de noblesses dans ce secteur après un léger ralentissement des ventes.

Pour ce dernier, “cette situation est essentiellement due aux défauts d’exécution de certains contrats et à la sous-évaluation de la production sur la campagne principale, le tout pour un volume cumulé d’environ 350 000 tonnes.”

Des mesures de réajustements ont donc été votées pour y faire face, à savoir “le paiement accéléré par le Conseil Café-Cacao des soutiens, le renforcement immédiat de la lutte contre la spéculation, l’accélération des déchargements en zone portuaire et le renforcement des conditions d’agréments des exportateurs.”

Par ailleurs, le Conseil a décidé “de maintenir le prix bord champ du kilogramme à 1100 FCFA jusqu’au 31 mars.”

Source : News Abidjan

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter