Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : la France apporte son savoir-faire en matière de lutte contre la cybercriminalité

Paris a dépêché à Dakar l’un de ses experts en cybercriminalité afin d’agencer et de peaufiner la plate-forme sénégalaise déjà dédiée à cette lutte.

Le ministère de l’Intérieur hexagonal a indiqué que l’intéressé exercera durant quatre ans au sein de la police judiciaire de Dakar.

L’équipe, composée de quinze personnes, sera donc formée quotidiennement à lutter contre des problématiques sensibles comme la radicalisation religieuse sur la Toile, où les jeunes sont recrutés en masse. « C’est un projet novateur et qui a vocation à durer », indique d’ailleurs l’une des sources proches du dossier.

Pour rappel, il s’agit du troisième spécialiste français œuvrant actuellement dans le pays. Le premier travaillant pour le ministère de l’Intérieur sénégalais alors que le second occupe une fonction au sein de l’autorité chargée des frontières.

A l’heure actuelle, le Sénégal offre l’un des meilleurs accès à Internet des Etats d’Afrique de l’Ouest et légifère efficacement sur le danger de la cybercriminalité depuis huit ans.

Sources : Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de six millions d’Ivoiriens étaient appelés à voter aux élections locales, dont le principal enjeu est de mesurer les forces en présence avant la présidentielle de 2020. Les élections municipales et régionales n'ont pas mobilisé la population ivoirienne lors d'une journée de vote, qui fut marquée par différents incidents...
Alors que s’engage la deuxième phase du Programme d’urgence de développement communautaire ( PUDC), Jule Diop le ministre délégué auprès du Premier ministre déclare que l’Etat s’engagerait plus précisément au sein du PUDC. Le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) le projet phare au Sénégal qui a été lancé il...
Le président Buhari est déterminé : les contribuables nigérians détenteurs d’actifs à l’étranger ont douze mois, à compter du lundi 8 octobre, pour régulariser leurs situations fiscales. Ils ont douze mois pour bénéficier d'une amnistie fiscale.  On sait le président Muhammadu Buhari, champion de la lutte contre la corruption. Suivant sa...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter