Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : la France apporte son savoir-faire en matière de lutte contre la cybercriminalité

Paris a dépêché à Dakar l’un de ses experts en cybercriminalité afin d’agencer et de peaufiner la plate-forme sénégalaise déjà dédiée à cette lutte.

Le ministère de l’Intérieur hexagonal a indiqué que l’intéressé exercera durant quatre ans au sein de la police judiciaire de Dakar.

L’équipe, composée de quinze personnes, sera donc formée quotidiennement à lutter contre des problématiques sensibles comme la radicalisation religieuse sur la Toile, où les jeunes sont recrutés en masse. « C’est un projet novateur et qui a vocation à durer », indique d’ailleurs l’une des sources proches du dossier.

Pour rappel, il s’agit du troisième spécialiste français œuvrant actuellement dans le pays. Le premier travaillant pour le ministère de l’Intérieur sénégalais alors que le second occupe une fonction au sein de l’autorité chargée des frontières.

A l’heure actuelle, le Sénégal offre l’un des meilleurs accès à Internet des Etats d’Afrique de l’Ouest et légifère efficacement sur le danger de la cybercriminalité depuis huit ans.

Sources : Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Banque centrale hausse le ton en Mauritanie et ambitionne de faire respecter la loi en vigueur sur les transferts d’argent, loi qui existe depuis 12 ans. Les prestataires de transfert d'argent en Mauritanie ont quinze jours pour régulariser leur situation vis-à-vis de la Banque centrale de Mauritanie, sous peine...
La Délégation de l'entreprenariat rapide est en marche. Cette délégation consiste en un mécanisme de financement de l'auto-emploi pour les femmes et les jeunes, Le 6 août, le président sénégalais Macky Sall a remis aux 15 000 bénéficiaires des premiers financements pour un montant global de 10 milliards de Fcfa....
Les 4,5 milliards de levée de fonds prévue par la Banque mondiale, sont destinés à l’investissement dans le développement des infrastructures routières, ferroviaires, dans l'aéroportuaire et le secteur de l'électricité.  La Banque mondiale a annoncé ses prévisions et envisage de lever 4,5 milliards de dollars pour le Nigeria dans les...
TRIBUNES LIBRES
Début juin, Corsair a invité une délégation de journalistes sénégalais...

S’inscrire à la Newsletter