Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : la France apporte son savoir-faire en matière de lutte contre la cybercriminalité

Paris a dépêché à Dakar l’un de ses experts en cybercriminalité afin d’agencer et de peaufiner la plate-forme sénégalaise déjà dédiée à cette lutte.

Le ministère de l’Intérieur hexagonal a indiqué que l’intéressé exercera durant quatre ans au sein de la police judiciaire de Dakar.

L’équipe, composée de quinze personnes, sera donc formée quotidiennement à lutter contre des problématiques sensibles comme la radicalisation religieuse sur la Toile, où les jeunes sont recrutés en masse. « C’est un projet novateur et qui a vocation à durer », indique d’ailleurs l’une des sources proches du dossier.

Pour rappel, il s’agit du troisième spécialiste français œuvrant actuellement dans le pays. Le premier travaillant pour le ministère de l’Intérieur sénégalais alors que le second occupe une fonction au sein de l’autorité chargée des frontières.

A l’heure actuelle, le Sénégal offre l’un des meilleurs accès à Internet des Etats d’Afrique de l’Ouest et légifère efficacement sur le danger de la cybercriminalité depuis huit ans.

Sources : Jeune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...