Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigéria : saisie record chez l’ancien directeur de la compagnie nationale pétrolière

Ce ne sont pas moins de 9.772.800 dollars et 74 000 livres sterling en liquide, qui ont été saisis chez Andrew Yakubu, l’ancien Directeur de la compagnie nationale pétrolière (NNPC).

On se rappelle que l’actuel président du Nigéria, Muhammadu Buhari avait accusé l’administration de son prédécesseur, Goodluck Jonathan, d’avoir pillé les caisses de l’Etat et avait fait de la lutte contre la corruption l’une de ses priorités.

La Commission de répression des crimes économiques et financiers (EFCC) vient de mettre le terme à une longue enquête en mettant la main sur 9,7 millions de dollars saisis au domicile de Andrew Yakubu. La perquisition menée le 3 février dans une villa dans la ville de Kaduna, appartenant à l’ancien directeur de la compagnie nationale pétrolière, a permis de découvrir un coffre-fort où s’entassait de l’argent en liquide, pour une somme dépassant les 9,7 millions de dollars.

Andrew Yakubu a déclaré que cette somme représentait des dons qui lui avaient été faits par des personnes anonymes. Andrew Yakubu a été directeur de la compagnie nationale pétrolière de 2012 à 2014. Il avait été limogé en 2014 alors que Goodluck Jonathan, le président nigérian, lui reprochait des faits de corruption et d’insubordination. Informé de la perquisition l’ex directeur de la compagnie nationale pétrolière, a indiqué aux autorités qu’il était disposé à coopérer avec la commission des crimes économiques et financiers.

Il semblerait donc que le président nigérian, Muhammadu Buhari arrivé au pouvoir en 2015, se soit donné les moyens d’endiguer la corruption dans le pays puisque de nombreuses enquêtes ont été ouvertes récemment et que les travaux de la Commission de la répression des crimes économiques et financiers, permettent de nombreuses arrestations dans l’administration.

C’est la première fois depuis mi-2016 que le gouvernement nigérian rend publics les montants  de l’argent saisie dans le cadre de la lutte contre la corruption. La traque des fonds publics détournés se poursuit donc, conformément aux promesses de campagne du président Buhari.

Source : La Tribune Afrique 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Dans un message vidéo diffusé sur Internet, samedi 19 septembre 2020, le président du congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), Charles Blé Goudé, s’est exprimé sur la situation politique en Côte d’ivoire.  L’ex-Codétenu de Laurent Gbagbo à la cour pénale internationale, qui demande au président...
Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter