Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : les négociations se poursuivent entre l’Etat et les Forces spéciales

Le ministère de la Défense ivoirien a indiqué jeudi 9 janvier que les discussions n’étaient pas rompues avec le corps des Forces spéciales ayant choisi la voie de la mutinerie pour réclamer des primes.

“Normalement les discussions doivent reprendre ce matin”, a confirmé l’un des responsables à la Défense, alors que les mutins, basés à Adiaké (90 km à l’est d’Abidjan), ont décidé mardi de ne plus coopérer s’estimant lésés par le non-versement de primes.

Ces derniers avaient alors bloqué des routes et tiré des coups de feu en l’air, sans pour autant que la situation dégénère. Mais aujourd’hui, la ville d’Adiaké a retrouvé une forme de quiétude, se félicite un habitant plus que soulagé :

“On respire ce matin. Depuis hier 15H00, les tirs ont cessé et nous n’avons rien entendu jusqu’à ce matin. Les élèves ont repris le chemin de l’école. Je crois que les activités vont reprendre. Nous sommes très contents. J’ai même fait un tour en ville, les gens commencent à vaquer à leurs occupations.”

Toutefois, la méfiance reste encore de rigueur renchérit un autre homme :

“Actuellement c’est calme, mais on reste prudents parce qu’hier soir la tension est montée entre les militaires. On les a entendus se disputer. Certains voulaient qu’ils rentrent alors que d’autres disaient qu’ils devaient rester dans les rues, donc nous on a peur encore.”

Pour rappel, les Forces spéciales sont une unité d’élite de l’armée directement impliquées dans la sécurité proche du président ivoirien Alassane Ouattara.

Source : Slate Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021.  Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, "le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente...
La capitale mauritanienne, qui ne dispose pas de réseau d'égouts, évolue logiquement sous une épée de Damoclès récurrente liée aux inondations. Comme le rappelle Le Monde, Nouakchott est construite autour d’un puits creusé en plein désert. Au début des années 1970, à cause des premières grandes sécheresses, cette dernière a...
L'État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d'une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d'un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA. Comme le souligne RFI, "le Nigeria fait face à...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

S’inscrire à la Newsletter